L’antisèche people : Ali Baddou s’est retrouvé impliqué dans un scoop mondial

Le 3 novembre 1994 paraissait un numéro de Paris Match dont la une allait provoquer un véritable scoop mondial. Une photo qui révélait alors publiquement la seconde famille du président François Mitterrand. Et sur laquelle on pouvait également apercevoir Ali Baddou.

A propos de

  1. Ali Baddou

  2. Mazarine Pingeot

  3. François Mitterrand

À la sortie du restaurant Le Divellec, François Mitterrand se montre tendre avec sa fille Mazarine, aujourd’hui maman d’une petite Marie, en septembre 1994. Un moment de tendresse, le président français a la main posée sur son épaule, immortalisé par Pierre Suu et Sébastien Valiela, deux journalistes de l’agence Sphinx, dirigée alors par Pascal Rostain et qui fera le tour du monde en devenant la une de Paris Match, le 3 novembre 1994, nous rappellent nos confrères du Parisien. Ali Baddou est alors le compagnon de Mazarine Pingeot.

Sébastien Valiela, qui a suivi le couple Macron pendant deux ans, se souvient du moment où il a pris ce cliché, alors en planque de l’autre côté de l’esplanade des Invalides : “Outre Mitterrand, Mazarine et sa mère, il y avait aussi Ali Baddou, le compagnon à l’époque de Mazarine, Michel Charasse et Jacques Le Divellec, qui raccompagnait ses hôtes sur le trottoir.” La photo n’a été publiée que six semaines plus tard dans le soucis de ne pas perturber la rentrée de l’écrivaine Mazarine à Normale Sup. S’il a mis du temps avant de découvrir l’identité du père de sa compagne de l’époque, Ali Baddou s’est très bien entendu avec son beau-père. Dans les pages de la biographie de François Mitterrand intitulée Journées particulières (Flammarion, 2015), Laure Adler ne pouvait ignorer les longues heures que l’ancien président de la République a passées aux côtés d’Ali Baddou et s’est souvenue qu’il “aimait beaucoup” son gendre.

Ali Baddou soupçonné d’avoir photographié le corps de François Mitterrand

Cette une va faire les plus grosses ventes de Paris Match qui fera scandale deux ans plus tard en publiant des photos de François Mitterrand sur son lit de mort, quelques jours seulement après le décès de l’ancien président de la République le 8 janvier précédent. Des clichés pris en cachette, publiés sans l’accord de la famille, et pour lesquels Ali Baddou avait alors été soupçonné d’en être à l’origine. Dans son livre Bouche cousue, paru en 2005 chez Julliard, Mazarine Pingeot avait largement défendu son ex, qui officie aujourd’hui dans C à vous aux côtés d’Elisabeth Lemoine, en rappelant qu’Ali Baddou n’est jamais allé voir son père à Frédéric-Le-Play.

C’est en 1998, deux ans après la disparition de l’homme politique français, qu’Ali Baddou et Mazarine Pingeot ont mis un terme à leur relation.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet