Laurent Delahousse a adressé un message touchant à un de ses collaborateurs décédé, dans son journal de 20 heures

Laurent Delahousse, présentateur des 20 heures du week-end sur France 2, a fait part d’une triste nouvelle samedi 10 avril 2021. Le présentateur, ému, a rendu hommage à l’un de ses collaborateurs décédé.

  • Laurent Delahousse
  • Leïla Kaddour-Boudadi

À la tête du 20 heures sur France 2 chaque week-end depuis 2007, Laurent Delahousse apparaît toujours seul à l’écran mais n’est en réalité jamais solitaire sur son plateau. Samedi 10 avril 2021, dans son journal, le présentateur de 51 ans a rendu hommage en direct à un de ses collaborateurs décédé, Didier Graftiaux. Il était ingénieur du son.

Le journaliste a égrené toute l’actualité comme la mort du prince Philip, le froid qui a gelé les récoltes ou encore la lutte contre le virus, avant d’adresser son hommage à son collaborateur, non sans émotion : “Un message en direction de la famille de l’un de nos collègues qui vient de nous quitter brutalement, annonce-t-il, avant de continuer : “Didier Graftiaux était ici sur ce plateau en charge du son. J’ai eu la chance et le plaisir de travailler avec lui durant des années. Nous adressons à ses proches les pensées les plus affectueuses dans ce moment douloureux”. À l’écran, une photo en noir et blanc de l’ingénieur du son est diffusée. Laurent Delahousse reste ensuite tête baissée pendant quelques secondes avant de reprendre le fil de son édition, puis de lancer 20h30 le samedi.

“Un lien invisible qui se tisse avec les gens”

Laurent Delahousse est en contact avec les équipes de l’information de France Télévision depuis qu’il présente les journaux de France 2 le week-end, et a su tisser avec eux une véritable relation de confiance, d’amitié et de respect. Lorsqu’un drame touche ses équipes, il n’hésite donc pas à leur rendre hommage dans son édition du 20 heures, comme en 2019, à la mort du journaliste Claude Sempère. Laurent Delahousse avait ainsi déclaré, très ému et en direct sur France 2 : “Que son travail et sa passion pour le journalisme servent d’exemple pour la nouvelle génération. Il avait 55 ans. Il était une plume rare, précise, empathique. Il aimait ce métier, nous poussait toujours vers l’exigence et la rigueur”.

Dans un entretien accordé à Puremédias en 2019, le présentateur de 20h30 le samedi, Laurent Delahousse, expliquait à propos de son métier : “Le journal, c’est une adrénaline particulière. Quand vous le faites depuis longtemps, il y a un lien invisible qui se tisse avec les gens avec qui vous travaillez, mais aussi avec les téléspectateurs”, avant d’évoquer le succès de son journal : “La clé du succès du 20 heures par rapport à d’autres médias, c’est que l’information repose sur des valeurs simples et claires. L’information doit être juste, équilibrée et indépendante, tout comme celui qui l’incarne”.

Source: Lire L’Article Complet