Laurent Lafitte nu dans son nouveau film : Yann Barthès se moque

Invité sur le plateau de Quotidien ce mercredi 1er septembre, Laurent Lafitte est revenu sur le tournage d’une scène de nudité particulièrement délicate pour son film “L’Origine du Monde”, essuyant quelques moqueries de la part de Yann Barthès.

Le jeu avant tout, et avant même sa fierté virile. C’est la position adoptée par Laurent Lafitte dans son prochain film, “L’Origine du Monde“, en salles le 15 septembre, et qu’il a défendu sur le plateau de Quotidien ce mercredi 1er septembre. Quitte à subir les douces moqueries de Yann Barthès. Dans ce film, Laurent Lafitte incarne un homme, Jean-Louis, dont le cœur s’arrête de battre, mais dont l’existence se poursuit. Dans sa quête pour résoudre ce mystère médical, il suit les conseils d’une coach, également guérisseuse, dont les méthodes décalées l’amènent à se mettre à nu, dans le sens le plus littéral du terme !

L’occasion pour ce pensionnaire de la Comédie Française d’approcher au plus près la question de la nudité à l’écran, des moments assurément délicats à mettre en place. “Au-delà de la nudité, ce qui est intéressant, c’est la situation qui provoque la nudité. Ce qui est drôle, c’est [la comédienne] Hélène Vincent, au milieu de toute cette nudité”, détaille Laurent Lafitte, qui réalise ici son premier film. Si la nudité intéresse le metteur en scène, elle a par ailleurs pu mettre en difficulté l’acteur, notamment au cours du tournage d’une scène en particulier, comme l’a fait remarquer un Yann Barthès plutôt taquin. “Je crois qu’il y avait une prise où vous étiez très bien, niveau sexe et pas terrible niveau jeu. Et une prise où vous n’étiez pas terrible, au niveau sexe, mais hyper bien au niveau jeu. Vous avez choisi quelle scène ?”.

“On ne se présente pas toujours sous son meilleur jour” se défend Laurent Lafitte

Rieur, mais aussi légèrement gêné, Laurent Lafitte ne se démonte pas, et défend tant bien que mal son honneur d’acteur, et son éthique de réalisateur : “Alors vous savez comme moi, qu’il y a des variations de températures qui font que… On ne se présente pas toujours sous son meilleur jour. Moi il se trouve qu’au montage, j’ai eu à choisir entre une prise effectivement bon au jeu ou bonne au sexe et j’ai choisi la bonne au jeu !” Ce qui a interpellé Maïa Mazaurette, chroniqueuse et autrice spécialisée des questions autour du sexe, qui demande, piquante, à l’acteur, s’il a “eu besoin d’un doubleur ?” Ce à quoi Yann Barthès s’est chargé de répondre, l’air assuré mais toujours sarcastique : “Ah non, il n’y a pas de doublage”.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet