Le frère de Tiphaine Véron, disparue depuis trois ans, dénonce : "Ne pas savoir c’est la pire des choses"

Cela fait trois ans jour pour jour que Tiphaine Véron a disparu à Tokyo. Le vendredi 30 juillet 2021, Damien, le frère de la jeune femme a donné une interview à BFMTV afin de donner des détails sur l’avancement de l’enquête.

Restez informée

Trois ans déjà. Le 30 juillet 2021, cela a fait trois ans jour pour jour que Tiphaine Véron, auxiliaire de vie scolaire, disparaissait à Tokyo. La jeune femme âgée de 36 ans a été vue pour la dernière fois le 29 juillet 2018 à Nikko, une ville située au nord de Tokyo. Depuis, cette Française n’a plus donné signe de vie. À l’occasion de ce triste anniversaire, son frère Damien a accepté de témoigner sur le plateau de BFMTV. L’occasion pour le jeune homme de donner des détails sur l’enquête.

Les proches de Tiphaine Véron ont décidé de faire appel à un détective privé afin de retrouver la jeune femme. Le frère de la jeune femme a confié qu’il menait “un combat acharné” pour retrouver sa sœur. Le jeune homme, désemparé, a confié qu’il n’y avait “jamais eu d’enquête criminelle ouverte”.

En effet, tant qu’aucun aveu n’a été fait, les enquêteurs ne peuvent pas commencer leur travail. Dans le cas de la disparition de Tiphaine Véron, aucune piste tangible n’a pu permettre de débuter une enquête. “On a fait les recherches sur le terrain nous-même, car les Japonais, ils ne recherchent pas leurs disparus, au Japon”, a rapporté Damien Véron, convaincu que sa sœur a été kidnappée. “J’ai très peur que Tiphaine ait été kidnappée”, a-t-il poursuivi.

Une fresque géante en l’honneur de Tiphaine Véron inaugurée à Poitiers

Le 29 juillet 2021, la ville de Poitiers a inauguré une fresque géante en hommage à Tiphaine Véron. “Un mur sur un passage obligé vers de nombreux axes de Poitiers, qui donne à Tiphaine une visibilité énorme”, a expliqué Sybille Véron, sa sœur, à RFI. D’après les informations du frère de Tiphaine Véron, les policiers locaux avaient envisagé qu’elle ait été emportée lors de crues de la rivière locale à la suite du passage d’un typhon, mais cette piste a été écartée puisqu’aucune crue n’avait été déclarée ce jour-là. Une nouvelle commission rogatoire internationale vient d’être adressée au Japon afin que de nouvelles investigations soient faites.

“Il y a des éléments qui relèvent de la procédure comme les données téléphoniques. Il faut absolument que les Japonais répondent à la commission rogatoire internationale […] Il faut des actes ! Il faut qu’ils ouvrent une enquête criminelle”, a ajouté Damien Véron sur l’antenne de BFMTV.

Source: Lire L’Article Complet