Le jour où Grace Kelly a rencontré le prince Rainier en marge du Festival de Cannes

Festival de Cannes, 1955. La huitième édition du Festival du film international est présidée par l’écrivain Marcel Pagnol. Une fille de la province de Georges Steaton fait partie des films sélectionnés en compétition. Pour le défendre, son actrice principale, Grace Kelly, a fait le déplacement depuis les États-Unis.

Quelques semaines plus tôt, l’Américaine a remporté l’Oscar de la Meilleure actrice pour son rôle de Georgie Elgin. Elle arrive donc sur la French Riviera en véritable star hollywoodienne. À l’initiative du journaliste de Paris Match, Pierre Galante, époux de l’actrice Olivia de Havilland, elle est invitée à rencontrer Rainier III, 31 ans, souverain de Monaco depuis 1949, pour une séance photo destinée au magazine.

Une rencontre au palais princier de Monaco, Rainier III en retard

La rencontre est fixée au 6 mai, à 15 heures, au palais princier de Monaco. Grace Kelly connaît bien les environs, elle y a tourné La main au collet d’Alfred Hitchock, un an plus tôt, avec Cary Grant.

La jeune actrice est prête. Pour l’occasion, elle porte une robe en soie noire, brodée de fleurs roses et vertes, et une couronne de fleurs dans les cheveux, à défaut d’avoir un chapeau de rigueur à disposition. La date a été difficile à trouver, en raison des engagements respectifs de l’actrice à Cannes, et du prince envers sa principauté. Et pourtant, le souverain arrive en retard. En attendant, les équipes présentent à Grace Kelly le palais princier, sa salle du trône et sa cour d’honneur. 

Une heure plus tard, et après une brève révérence de Grace Kelly, Rainier III pose souriant avec la jeune actrice américaine la plus célèbre du moment. À quelques pas des photographes, le chef des Grimaldi se transforme en guide particulier, d’abord vers les jardins du palais, surplombant le Rocher, puis en direction du petit zoo privé. 

Charmant, il est charmant.

Après une heure de visite avec le prince de Monaco, Grace Kelly retourne à Cannes. Aucune déclaration n’est faite à la presse. Mais l’Américaine de 25 ans partage sa première impression à une amie. “Charmant, il est charmant”, murmure-t-elle, conquise, selon documentaire Grace Kelly face à son destin (2006).

La rencontre est historique, mais seules quelques photos ont été publiées par Paris Match. En 2019, alors que Grace Kelly aurait dû fêter ses 90 ans, le palais a consacré une exposition à cet événement, Histoire d’une rencontre, en présentant 300 clichés inédits pris par Edward Quinn et Michel Simon. Paris Match en présente un certain nombre sur son site. 

La rencontre de 1955, organisée par un journaliste, a d’ailleurs été rapidement acceptée par le palais de Monaco, qui espérait se rapprocher des États-Unis. “Avant même l’arrivée de Grace Kelly, il y a le souhait de faire connaître Monaco de l’opinion publique américaine, d’attirer des investisseurs américains à Monaco, pour qu’enfin on ne confonde plus Morocco et Monaco”, expliquait Thomas Fouilleron, commissaire de l’exposition, à Monacoinfo.

À l’occasion de l’inauguration, le fils du couple princier mythique, et actuel souverain, Albert II, a confié son émotion à la chaîne de télévision monégasque : “Je ne serais pas devant vous si ça ne s’était pas passé comme ça. C’est très émouvant, c’est une très belle exposition.”

Lui-même avoue avoir découvert certains éléments de leur rencontre. “Mes soeurs et moi ne voulions pas trop les questionner là-dessus, parce que c’était leur moment (…) Mais ma mère nous avait dit que mon père avait été en retard ce jour-là. Elle le taquinait un peu-là-dessus”, a-t-il partagé. 

Six mois plus tard, un voyage aux États-Unis et des fiançailles

Le suite entrera dans l’Histoire. À la fin de l’année 1955, Rainier III atterrit à New York. Lorsqu’un journaliste l’aborde pour lui demander si la raison de sa visite est liée à Grace Kelly, il reste mystérieux : “J’ai juste rencontré Grace Kelly. Elle est venue au Palais quand elle était au Festival de Cannes, et c’est tout.” Pourtant, les deux ont entamé une relation épistolaire à la suite de leur rencontre monégasque.

Quelques jours plus tard, il se rend à Philadelphie pour passer les fêtes de fin d’année avec la famille Kelly et demander la main de Grace à son père, John Kelly. Le 5 janvier, dans la maison des Kelly, le couple annonce ses fiançailles à la presse (il s’agit de la photo de en tête de l’article). Le lendemain, le couple fiancé apparaît ensemble lors d’un gala, au Waldorf-Astoria de New York.

Ironie du sort ? Dans le dernier film tourné par Grace Kelly avant les fiançailles, Le Cygne, elle joue le rôle d’une princesse fictive, la princesse Alexandra. Il s’agira de son avant-dernière apparition sur le grand écran. 

26 ans de mariage et trois enfants

Leur union civile est célébrée le 18 avril 1956. Le 19 avril, la cérémonie religieuse a lieu dans la cathédrale de Monaco en présence de nombreuses stars du cinéma. Le couple a trois enfants : Caroline de Monaco, née en 1957, Albert II, actuel souverain de la principauté, né en 1958, et Stéphanie de Monaco, née en 1965.

Leur histoire d’amour a duré 26 ans. Le 13 septembre 1982, la princesse de Monaco prend la route avec sa fille Stéphanie, alors âgée de 17 ans. Elle la conduit à l’aéroport. Après une sortie de route, la voiture chute de plusieurs mètres. Dans un état grave, Grace de Monaco est transportée à l’hôpital. Elle décède le 14 septembre, à 52 ans.

  • Stéphanie de Monaco se confie sur la période difficile traversée après la mort de sa mère Grace Kelly
  • Les plus beaux duos de Grace Kelly au cinéma

Source: Lire L’Article Complet