“Le masque, c’est un rituel des pédo-sataniques” : cette vidéo hallucinante d’un médecin qui fait le buzz

Un extrait du documentaire Ligne Rouge, diffusé mardi 8 septembre 2020 sur BFMTV, montre le médecin Eve Engerer, fervente anti-masque, dans une séquence pour le moins surprenante. La vidéo, publiée sur les réseaux sociaux, a été largement commentée et partagée.

Restez informée

Qui sont les anti-masques ? Voilà la question à laquelle BFMTV tente de répondre mardi 8 septembre 2020. Et pour cause : alors que le port du masque obligatoire est généralisé dans l’Hexagone, le mouvement anti-masque prend de l’ampleur, en Europe et même aux Etats-Unis. Un phénomène largement alimenté par les réseaux sociaux. En France, cette communauté, très active sur la Toile, est incarnée, entre autres, par un médecin généraliste à Wangenbourg-Engenthal, dans le Bas-Rhin : Eve Engerer. Un extrait du documentaire Ligne Rouge à propos de ce sujet, diffusé sur la chaîne d’information en continu, montre le médecin en question en train de s’exprimer lors d’une séquence pour le moins surprenante.

“Le masque n’est pas le problème, Monsieur le journaliste”, commence Eve Engerer, voix fluette, cheveux blonds et yeux perçants. “Le masque, c’est juste pour embrouiller les Français. Pour leur faire peur. Pour les pénaliser, vous savez, avec les amendes !” Elle poursuit : “Le masque, c’est un rituel des pédo-sataniques. Vous le savez, ça ? Un acte de soumission, d’accord ?” En écartant ses bras elle lance alors : “J’ai une vision globale des choses. Je ne suis pas le petit vers de terre, je suis l’aigle, ça vous va ? J’ai une très bonne intuition, en plus.” La vidéo, publiée sur Twitter par BFMTV, a été largement partagée et commentée. De nombreux twittos s’indigne notamment que cette femme puisse exercer la médecine.

Un lien entre anti-masques et complotistes ?

Ce n’est pas la première fois qu’Eve Engerer fait le buzz depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19. “Elle a publié sur sa page Facebook un certificat médical vierge […] et du coup vous pouvez vous promener dans la rue avec un certificat médical disant que vous avez des contre-indications définitives ou temporaires au port du masque”, rappelle Quentin Baulier, chargé de l’enquête sur les anti-masques. Comme le rapporte France Bleu, Eve Engerer, suspendue pour ces faux certificats, risque une lourde sanction. L’Agence régionale de Santé du Grand-Est pourrait la poursuivre pour charlatanisme et confirme que ‘suite aux messages diffusés par le Dr Engerer sur les réseaux sociaux, l’ARS a saisi la justice en début de semaine.’ Elle risque également la radiation et l’interdiction d’exercer la médecine, surtout après ces certificats médicaux contre le port du masque.” Le journaliste de BFMTV, qui a pu rencontrer ce médecin, reprend :“Evidemment, c’est un certificat de complaisance et cela n’a pas de valeur juridique. On a été surpris par ce discours […] tout à fait délirant et ça partait vraiment dans tous les sens. Il y avait tous les poncifs habituels du complotisme. [Selon elle] le port du masque serait une étape dans le contrôle des populations.”

Lundi 7 septembre, la fondation Jean-Jaurès a publié une étude au sujet des anti-masques, menée par Antoine Bristielle, professeur agrégé en sciences politiques. Ce dernier menait depuis des semaines une étude auprès d’une douzaine de groupes sur Facebook, dont plus de 800 membres ont répondu à son questionnaire sociologique. Le profil type, donc ? Des femmes (à 63%), d’un âge moyen de 50 ans et avec un niveau d’étude à Bac+2 en moyenne qui jugent le masque “inutile, dangereux et inapproprié” et qui estiment qu’il s’agit d’un “outil d’asservissement de la population.” 87% d’entre eux soutiennent par ailleurs le professeur Didier Raoult et 57% soutiennent le mouvement des Gilets jaunes.

Selon Antoine Bristielle, récemment interrogé par Le Monde, les anti-masques constituent un mélange de “super-défiants”. Résultat : “42 % n’ont pas voté pour un candidat au premier tour de l’élection présidentielle en 2017”, fait savoir le quotidien. “Parmi les votants, 27 % ont opté pour Marine Le Pen et 19 % pour Jean-Luc Mélenchon. Mais la conclusion la plus politique est peut-être ailleurs : 36 % d’entre eux sont cadres ou issus de professions intellectuelles supérieures, soit près du double de leur part dans la population française.” Plus inquiétant encore : “Dans l’étude menée par Antoine Bristielle, 52 % des interrogés croient aux Illuminati (contre 27 % dans la population française), 56 % au « grand remplacement » (25 % dans la moyenne française) […] 52 % à un « complot sioniste » (22 % en France).” Selon un sondage d’opinion Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro publié fin août, 75% des Français restent toutefois favorables au port du masque.

“Rituel pédo-satanique”, “acte de soumission”, “juste pour embrouiller les Français”…: Qui sont les anti-masques? pic.twitter.com/PYoHy8Efku

A lire aussi : Emmanuel Macron s’étouffe en direct à la télé avec son masque, les internautes s’inquiètent

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet