"Le moins que rien…" : Philippe Candeloro évoque son duo avec Nelson Monfort

Invité de L’instant De Luxe mardi 14 septembre 2021, Philippe Candeloro a dénoncé le manque de respect dont serait victime Nelson Monfort auprès de France Télévisions.

Ils sont un petit peu les “Thierry Roland et Jean-Michel Larqué” (pour les moins jeunes) du patinage artistique. Philippe Candeloro et Nelson Monfort forment depuis de nombreuses années un duo détonnant et mythique devenu aussi culte que les prestigieux commentateurs de la première chaîne. Alors forcément avec les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin qui se profilent, tout le monde s’attend à retrouver la doublette la plus drôle du service public aux manettes pour les épreuves de patinage. C’est en tout cas le souhait de celui qui a obtenu la médaille de bronze à Lillehammer et Nagano en 1994 et 1998.

On a une année Olympique, avec les JO d’hiver de Pékin en 2022, pour Nelson et moi je pense que c’est notre dernière année de commentateurs. Moi j’aimerais bien continuer, sauf que si Nelson arrête, je ne sais pas si un futur duo avec une autre personne fonctionnerait. Et puis on est sûr de rien pour le moment“, a expliqué Philippe Candeloro mardi 14 septembre 2021 au micro de Jordan De Luxe dans L’instant De Luxe sur Télé Star Play.

Philippe Candeloro dénonce le manque de respect de France Télévisions

Moi j’aimerais surtout que Nelson fasse les Jeux Olympiques de Paris 2024, parce qu’il le mérite.”, explique l’ancien patineur professionnel. S’il n’a pas fait partie du plan de départs voulu par France Télévisions, Nelson Monfort est “déjà préparé” à l’arrêt de ses activités selon son acolyte. “Il voit très bien qu’à plusieurs reprises les gens avaient envie de le faire partir plus vite, sauf qu’il commente des sports qui ont encore de l’audience, on ne va pas virer quelqu’un qui marche encore bien“, indique Philippe Candeloro.

On voit bien la jalousie des gens. On le traite un peu comme le moins que rien et ça… En coulisses ça peut arriver“, raconte le patineur et ajoute : “Une fois ça m’est arrivé : on était en reportage, on m’appelle et on me dit : ‘Bon, okay, on va mettre Nelson de côté et toi tu vas prendre la main et faire l’émission’. J’ai répondu que je ne pouvais pas faire ça à Nelson. ‘Non, non, mais on n’en a rien à f**tre de ce qu’il pense, tu fais’. Et j’ai dit que j’étais désolé mais je ne le ferai pas“, a conclu Philippe Candeloro.

À voir aussi : Philippe Candeloro peste : la femme de Jean Dujardin lui a piqué sa place !

Source: Lire L’Article Complet