Le pass sanitaire prolongé au-delà du 15 novembre ? La réponse (pessimiste) d’Olivier Véran

Lors d’une conférence de presse tenue le 26 août 2021, le ministre de la Santé et des Solidarités a fait un point sur la pandémie de Covid-19. Quant au pass sanitaire, sera-t-il supprimé à partir du 15 novembre ? Olivier Véran n’en est pas certain.

  • Olivier Véran

Une situation encore floue. Le 26 août 2021, Olivier Véran a tenu une conférence de presse retransmise sur BFMTV pour faire le point sur la pandémie de Covid-19, mais aussi et surtout sur la campagne de vaccination et le pass sanitaire. En effet, depuis le 9 juin, les Français souhaitant se rendre dans certains lieux publics sont dans l’obligation de faire scanner leur QR code, certifiant qu’ils ne mettent personne en danger. Cependant, combien de temps cela va-t-il encore durer ? Après un mois d’août sous le signe des vacances ministérielles, Olivier Véran a fait part de ses doutes quant à la fin du pass sanitaire initialement prévu pour la mi-novembre.

“Ça pourrait arriver si le Covid ne disparaissait pas”

“Ce pass ne peut être prolongé au-delà du 15 novembre, sans quoi il nous faudrait un nouveau texte de loi, qui serait à nouveau débattu au Parlement”, a rappelé le ministre de la Santé et des Solidarités, avant de rassurer son auditoire : “Je ne dis pas que ça ne peut pas arriver…” Une manière de prévenir les Français d’un potentiel prolongement du pass sanitaire ? Olivier Véran a préféré jouer la carte de l’honnêteté : Ça pourrait arriver si le Covid ne disparaissait pas de nos vies dans les trois prochains mois.” En attendant, le ministre de la Santé et des Solidarités a affirmé que “les dernières réticences sont en train de tomber face au succès du pass sanitaire”. Malgré la réticence de certains antivax à travers toute la France, le vaccin a “permis de traverser l’été sans confinement malgré une vague de variant très contagieux”.

Une 5e vague pour la fin de l’année ?

La France s’apprête-t-elle à subir une 5e vague ? Au vu des résultats actuels, Olivier Véran se veut optimiste. “Si l’on n’avait pas pu compter sur le vaccin, la quatrième vague aurait pu être la pire, avec des dizaines de milliers de cas supplémentaires par jour, des cas graves en masse, les hôpitaux auraient pu être débordés en quelques semaines, cela n’est pas arrivé et nous avons de sérieuses raisons de penser que cela n’arrivera pas”, a-t-il expliqué. Pour conclure, Olivier Véran a appelé les Français méfiants à se faire vacciner, affirmant que la France avait “évité le pire” mais que “l’épidémie n’est pas encore derrière nous.”

Olivier Véran: “Non, il n’y a pas de milliers de morts cachés du vaccin, pas plus qu’il y aurait un complot mondial” pic.twitter.com/s3aSCbvED4

Source: Lire L’Article Complet