Le prince Andrew contraint de régler une dette de 7 millions d’euros auprès d’une Française

Visé par l’affaire Jeffrey Epstein, le prince Andrew s’est (enfin) acquitté de sa dette envers Isabelle de Rouvre, dans le cadre de l’achat de son chalet suisse. La future vente de cette luxueuse propriété pourra lui permettre de régler ses frais de justice.

Ces deux dernières années, le prince Andrew était en procédure judiciaire contre son ex-amie, Isabelle de Rouvre. Propriétaire d’un somptueux chalet en Suisse, cette Française de 74 ans avait vendu son bien au fils cadet d’Elizabeth II en 2014, moyennant 20 millions d’euros payables en deux versements. Le duc d’York et son ex-épouse Sarah Ferguson ont manqué à leurs devoirs, en ne s’acquittant pas de leur second virement en décembre 2019, d’un montant de sept millions d’euros. Il aura fallu porter l’affaire devant les tribunaux pour que la propriétaire du Chalet Helora récupère (enfin) son dû. Selon le DailyMail, l’ex-couple princier a réglé sa dette en novembre dernier.

« La guerre est finie, il a payé », a simplement réagi Isabelle de Rouvre, la femme du marchand d’art Michael Kennedy, auprès du DailyMail. D’où provient cette somme considérable versée par le prince Andrew ? Les médias britanniques soulèvent la question sans y apporter de réponses. Devenu un pestiféré à Windsor, il a été dépouillé de toutes ses fonctions officielles au sein de la couronne anglaise et vit au crochet de la souveraine. Quoi qu’il en soit, le père d’Eugenie et Beatrice d’York va désormais pouvoir vendre cette propriété d’Herbier pour financer les honoraires de ses avocats aux États-Unis. Pour rappel, l’oncle de William et d’Harry est accusé de viols par Victoria Giuffre, une Américaine de 38 ans victime de Jeffrey Epstein, quand celle-ci avait 17 ans. Selon la plaignante, le prince Andrew l’aurait rencontrée par l’entremise du milliardaire américain, mort par pendaison dans sa cellule de New York en août 2019.

> Retour en images sur la mise au vert du prince Andrew au parc de Windsor

Elizabeth II doit entretenir son fils

Pour l’heure, le prince Andrew aurait à cœur de vendre rapidement son chalet suisse. En cédant ce dispendieux pied-à-terre, le frère du prince Charles ne serait plus propriétaire du moindre bien, ni au Royaume-Uni, ni à l’étranger. En signe de soutien, Elizabeth II a accepté de mettre la main au porte-monnaie, en logeant son fils au Royal Lodge, à Windsor, ou dans sa résidence écossaise, à Balmoral. Huitième dans l’ordre de succession au trône, le prince déchu s’est officiellement retiré de la vie publique en novembre 2019, laissant le palais de Buckingham dans la tourmente.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet