Le prince Harry et Meghan Markle : les raisons de la chute de leur popularité aux Etats-Unis dévoilées

La commentatrice américaine Megyn Kelly a informé le journaliste de GB News, Dan Wootton, que la popularité du prince Harry et de Meghan Markle était en forte diminution aux États-Unis. Elle a notamment expliqué que certains Américains en avaient “assez des bêtises” du duc et de la duchesse de Sussex.

Meghan Markle

Harry d’Angleterre

Le prince Harry et Meghan Markle se sont exilés aux États-Unis pour vivre plus paisiblement et loin des mondanités et du protocole de la Couronne britannique. Bien leur en a pris, n’est-il pas ? Foutaises : on n’a jamais autant parlé d’eux que depuis leur exil à Montecito ! Depuis leur arrivée outre-Atlantique l’année dernière, il n’est pas une seule semaine où le couple n’occupe pas le devant de la scène médiatique. Entre leurs projets professionnels avec de grands groupes comme Netflix, Spotify ou Disney, leurs déballages publics avec les révélations explosives faites à Oprah Winfrey, ou encore avec Harry et sa dépression : les Sussex semblent toujours avoir leur mot à dire.

Seulement voilà, les parents d’Archie et Lilibet, jusqu’alors soutenus par les Américains, commencent à les agacer sérieusement. La commentatrice américaine Megyn Kelly a parlé ouvertement du couple sur GB News et a dévoilé en quoi il commençait à en irriter plus d’un, rapporte le Daily Star.

“Assez de leurs bêtises !”

Si au sein du royaume britannique, les Sussex n’ont jamais bénéficié d’une bonne audience depuis leur départ, ils ont souvent obtenu du soutien à l’étranger pour leur franc-parler et leurs opinions parfois controversées. Cependant, des rapports affirment maintenant que leur popularité en Amérique semble décliner. Megyn Kelly a même expliqué que le fossé entre les partisans de Meghan Markle et du prince Harry était plus politique aux États-Unis qu’au Royaume-Uni. “Les Républicains, à mon avis, après avoir parlé avec eux et regardé certains des sondages, ils en ont assez de leurs bêtises”, a raconté la spécialiste.

Les républicains ne comprennent pas comment ils ont pu prénommer leur fille du nom de la représentante de la monarchie, monarchie sur laquelle ils ont tellement craché. “D’une manière ou d’une autre, ils ont néanmoins décidé de donner à leur fille le nom de la matriarche de cette famille. Cela vous amène en quelque sorte à vous demander s’il y a du vrai dans les allégations originales, a rapporté Megyn Kelly. La commentatrice a nuancé en affirmant que le couple royal bénéficiait toujours du soutien des démocrates américains. Quoiqu’il en soit, il serait peut-être de bon ton pour les Sussex qu’ils fassent un peu profil bas ces prochaines semaines…

Source: Lire L’Article Complet