Le saviez-vous ? Eric Dupond-Moretti a défendu Dark Vador… si, si !

En 2015, Eric Dupond-Moretti s’était retrouvé au coeur d’un procès pour le moins surprenant. L’ancien avocat a pris la défense de Dark Vador sur la scène du Grand Rex à Paris.

A propos de


  1. Eric Dupond-Moretti

Ce mardi 4 mai est une journée importante pour les fans invétérés de Star Wars. Ce jour symbolise la Star Wars Day, une fête non-officielle célébrant l’incontournable saga. Une occasion pour Antoine Vey, avocat, de livrer au micro d’Europe 1 une anecdote pour le moins surprenante concernant son mentor et ex-associé : Eric Dupond-Moretti. En 2015, le pénaliste s’est retrouvé au coeur d’un procès fictif réalisé au Grand Rex, à Paris, où il a assuré la défense de Dark Vador aux côtés de son collègue Patrice Spinosi, mais aussi de l’actuel garde des Sceaux, ministre de la Justice.

Mais comment Antoine Vey, Patrice Spinosi et Eric Dupond-Moretti se sont-ils retrouvés à défendre le célébrissime personnage ? À l’époque, les trois hommes avaient été contactés par la Fédération Francophone de Débat pour participer au procès historique de Dark Vador, considéré comme étant l’un des plus grands méchants de l’histoire de la fiction. L’événement a eu lieu à guichet fermé face à 2700 personnes. À la fin du procès, le trio a pu obtenir l’acquittement de Dark Vador. Le tout, devant un public “en délire”, comme évoqué par Antoine Vey.

Dark Vador en profite pour échanger quelques mots avec son avocat avant l'ouverture de son procès

“Mais au fait, c’est qui Dark Vador ?”

Ladite journée restera gravée dans la mémoire d’Antoine Vey. “C’est un souvenir vraiment super sympathique”, a-t-il confié. D’autant plus qu’avant d’entrer en scène, Eric Dupond Moretti lui a soufflé : “Mais au fait, c’est qui Dark Vador ?”. “Il était totalement imprégné de la défense de celui qu’il allait soutenir dix minutes plus tard !“, a confié Antoine Vey. À travers cette intervention, les trois professionnels ont fait valoir le droit d’être défendu, qui s’avère être l’une des règles fondamentales de la justice.

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet