Léa Salamé : ce drôle de rituel auquel elle se tient avant chaque direct

Cinq ans après son départ d’On n’est pas couché, Léa Salamé a retrouvé Laurent Ruquier à la co-animation de l’émission On est en direct. Pour se détendre avant chaque prise d’antenne, la journaliste a un étonnant rituel, comme elle l’a confié au cours d’une interview accordée à Télé 7 Jours, parue ce lundi 13 septembre.

À la télévision, ils sont nombreux à avoir leurs petits rituels. Si Anne-Elisabeth Lemoine ne se sépare jamais de ses bracelets porte-bonheurs lorsqu’elle est à l’antenne, Léa Salamé a elle aussi une tradition avant chaque émission. Alors qu’elle vient de retrouver Laurent Ruquier aux commandes d’On est en direct, diffusée chaque samedi soir en deuxième partie de soirée, la compagne de Raphaël Glucksmann ressent parfois le besoin de se détendre avant d’entrer dans le vif de sujet. Pour y parvenir, elle a une étonnante coutume : “J’avoue que je prends toujours mon petit shot de vodka avant de prendre l’antenne : cela m’enlève le trac“, confie-t-elle dans le nouveau numéro de Télé 7 Jours, à découvrir ce lundi 13 septembre en kiosque.

À l’époque où elle intervient en tant que chroniqueuse dans On n’est pas couché, Léa Salamé reconnaît avoir “la boule au ventre” avant chaque enregistrement. Ce n’est visiblement plus le cas aujourd’hui : “Je ne suis plus du tout dans le même état d’esprit !“, assure-t-elle à nos confrères de Télé 7 Jours. “On n’est pas couché était une émission qui voulait de la confrontation et du clash. C’était plus polémique qu’On est en direct. Et puis, aujourd’hui, j’ai mûri et j’ai plus d’expérience“, reconnaît la maman de Gabriel.

Léa Salamé et Laurent Ruquier à nouveau réunis

Cinq ans après On n’est pas couché, Léa Salamé a donc retrouvé son acolyte sur France 2. “J’ai accepté parce que nous sommes dans une année présidentielle, et je pense que les débats vont se tendre au fur et à mesure que l’on s’en approche. Cette case peut devenir, au fil des semaines, un passage obligé“, affirme-t-elle dans les pages de l’hebdomadaire. Celle qui a l’habitude de travailler en duo est par ailleurs ravie de travailler au côté de Laurent Ruquier dans cette nouvelle formule d’On est en direct : “Il fait ses vannes au moment où il a envie de les faire, sans aucune censure. Après, il y aura bien sûr des petits réglages (…) Il faut que ce soit fluide et que nous soyons tous les deux à notre place“, rapporte Léa Salamé, persuadée que “ce mélange des genres peut donner quelque chose.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet