L'épouse du roi de Thaïlande « bousculée » : un étudiant risque la prison à vie

En marge des manifestations qui se déroulent en Thaïlande pour protester contre le gouvernement, un étudiant a été condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir “bousculé” la reine comme il l’indique dans les colonnes du Times.

Cela fait plusieurs mois que les étudiants sont dans la rue en Thaïlande pour protester contre le gouvernement et plus particulièrement contre certaines pratiques du roi Rama X, que certains disent déconnecté des réalités. Le roi, qui avait pourtant été confiné avec 20 femmes captives, sait néanmoins employer les grands moyens quand il s’agit de prouver son amour à sa femme Suthida (son ancienne garde du corps), dont l’un des cadeaux d’anniversaire avait d’ailleurs fait polémique. En marge des manifestations qui se déroulent dans le pays, un étudiant a été condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir prétendument mis en danger Sa Majesté la Reine, l’épouse du roi de Thaïlande.

Dans les colonnes du Times, l’étudiant de 21 ans – qui fait partie d’un groupe de trois personnes inculpées – revient sur les faits qui lui sont reprochés. À la mi-octobre, il s’était retrouvé pendant une manifestation devant le convoi de la reine avant de commettre, inconsciemment, un crime de lèse-majesté pour lequel il a été condamné par la monarchie de Thaïlande, connue pour ses lois strictes. Il aurait “bousculé” la reine. “Je risque à la vie en prison pour violence contre la reine thaïlandaise. Je suis innocent”, assure-t-il.

La reine va-t-elle exprimer sa clémence ?

Il confie ne jamais avoir été averti par la police, avec le reste de la foule, du passage imminent du convoi royal. Dans l’article, l’étudiant dit avoir été pris par surprise lorsqu’il a vu le convoi royal se diriger vers lui, derrière un nuage de policiers. Il avait conscience que c’était trop tard : “Je me suis dit : ‘mince’. Parce que quelque chose ne va pas si vous êtes devant le cortège royal (…) J’ai essayé de dire calmement aux manifestants de s’éloigner des barrières de police pour que le cortège royal puisse passer “ se souvient-il. L’article 110 du Code pénal interdit toute tentative de violence contre Sa Majesté la Reine, sous peine d’emprisonnement à vie. Il attend une possible clémence de sa part…

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet