Line Renaud parle sans tabou de la mort : « Je suis étonnée d’être encore là »

Line Renaud ose parler de tout, même de la mort. L’actrice de 92 ans l’a encore prouvé ce dimanche 11 avril lors d’un entretien vérité accordé à nos confrères du Journal du dimanche.

Line Renaud

Line Renaud n’a pas peur de la grande faucheuse. Régulièrement, l’icône française se confie sur son rapport décomplexé à la mort et comment elle envisage sa propre disparition. Pour nos confrères d’Envoyé Spécial par exemple, la comédienne n’a pas hésité avant d’aborder la manière dont elle aimerait mourir lorsque ce sera pour elle l’heure de partir.

Je voudrais finir là où j’ai vécu toute ma vie heureuse avec mes parents, avec Loulou. Je voudrais mourir dans mon lit, je voudrais mourir chez moi et je voudrais même avoir autour de moi mes amis très proches Muriel (Robin), Claude (Chirac), Nicole (Sonneville) et Dany Boon. Ils seraient 4 autour de moi, je demanderais qu’on ouvre une bouteille de champagne et je boirais à la vie.” disait-elle sans tabou.

Sans surprise, celle qui est également chanteuse est pour le recours à l’euthanasie. C’est la raison pour laquelle samedi dernier, l’actrice de 92 ans a adressé une lettre aux députés dans le cadre de l’accès à la mort assistée. Un combat cher aux yeux de l’artiste, qui explique que le droit à l’euthanasie est “capital” et demande le droit de “mourir dans la dignité” pour tous.

“La mort m’a frôlé tant de fois”

Mais qu’est-ce qui explique son rapport particulier avec la mort ? Ce dimanche 11 avril lors d’une interview accordée à nos confrères du Journal du dimanche, l’actrice ne s’est pas fait prier pour en donner la raison. Et elle est simple. Celle qui a eu un AVC il y a deux ans est tout simplement étonnée d’être encore vivante…

Vous me parlez de mon AVC il y a deux ans, mais la mort m’a frôlé tant de fois que je suis étonnée d’être encore là. Pendant la guerre, une bombe est tombée près de moi. J’ai vu ma copine mourir à mes côtés. commence-t-elle avant d’ajouter Puis je suis passée sous un camion allemand… Je suis étonnée d’en être arrivée là, c’est passé tellement vite et j’ai encore tellement de choses à faire”. Ceci explique son extrême franchise sur le sujet…

Source: Lire L’Article Complet