Lisa Marie Presley : L'héritière maudite

La fille unique du King est morte ce 12 janvier, après une vie ponctuée de tragédies et d’excès en tous genres. Un destin aussi dramatique que celui de son père, auquel elle n’a hélas pas pu échapper…

“Je suis si fière et je sais que mon père aurait été fier”, déclare Lisa Marie après avoir découvert la prestation époustouflante d’Austin Butler dans le film Elvis. Depuis le tournage, la fille du chanteur et l’acteur, aujourd’hui dévasté, étaient devenus proches.

©HFPA via The Grosby Group / Bestimage

« Merci de m’avoir ouvert vos cœurs, vos souvenirs et votre maison. Lisa Marie, Priscilla, je vous aime pour toujours.” Ce mardi 10 janvier, c’est un Austin Butler très ému qui rend hommage à Lisa Marie et Priscilla Presley sur la scène des Golden Globes. Côte à côte dans la salle, la fille du King et sa veuve sont au bord des larmes, touchées par les si jolis mots de celui qu’elles ont adoubé pour incarner Elvis dans le biopic réalisé par Baz Luhrmann.

Personne ne sait encore que ce sera la toute dernière apparition publique de Lisa Marie. Le lendemain, la fille d’Elvis est transportée en urgences à l’hôpital après avoir été découverte inconsciente par sa gouvernante à son domicile de Calabasas. Elle décède le 12, victime d’un arrêt cardiaque à 54 ans. Dans son communiqué annonçant la triste nouvelle, sa maman la décrit comme “la femme la plus passionnée, la plus forte et la plus aimante” qu’elle ait connue. Passionnée, la fille du chanteur l’était, assurément. Aimante aussi. Trop peut-être, au point de faire lâcher son cœur meurtri ? “Je suis confrontée à la mort, au chagrin et à la perte depuis l’âge de 9 ans. J’ai connu cela plus que quiconque”, écrivait-elle dans un texte publié par le magazine People.

Tout au long de sa vie, l’unique héritière d’Elvis Presley a dû faire le deuil de ceux qu’elle a aimés, à commencer par sa légende de père. Le 16 août 1977, le King est retrouvé mort dans la salle de bains de sa propriété de Graceland. Quarante-cinq ans avant sa fille, son corps abîmé par ses multiples addictions a succombé à une crise cardiaque. Lisa Marie n’a pas 10 ans et son monde, déjà fragile, s’effondre. La fillette est née le 1er février 1968, neuf mois jour pour jour après le mariage de ses parents. Quand Elvis a croisé le regard de Priscilla Ann Wagner pendant son service militaire en Allemagne, en 1959, il est aussitôt devenu fou d’elle. Elle avait 14 ans, lui 25.

Leur love story fera scandale, mais qu’importe, les tourtereaux tiendront bon et se marieront huit ans après leur rencontre. Lisa Marie est donc une enfant de l’amour… au début. Car, très vite, sa mère ne supporte plus les multiples addictions et les tromperies de son célèbre époux. La fillette a 5 ans lorsque le divorce de ses parents est prononcé. Elle se retrouve alors tiraillée entre deux mondes. Il y a celui, structuré, de sa mère à Los Angeles, dans lequel on doit respecter la discipline et prendre de l’avance sur ses devoirs pour l’école, et celui de son père, à Graceland, une version rock de Disneyland où chacun de ses vœux est exaucé à peine les a-t-elle formulés. Vous avez dit schizophrène ?

Paumée, la jolie poupée blonde qui posait tout sourire sur les genoux de papa, se transforme en préado rebelle, puis en ado incontrôlable.

Mon père, ce héros

©Avalon/ABACA

Fille unique du King, rien n’est trop beau pour elle, pensait son célèbre papa. Elle veut voir la neige ? Elvis affrète un jet dans l’heure pour l’emmener sur les cimes de l’Idaho. Il la couvre de diamants et ses désirs sont des ordres. Le papa poule baptise même son avion de son prénom. Disparue trop tôt, cette figure paternelle sera toujours un modèle, mais aussi un poids pour Lisa Marie, qui avouera qu’elle le cherche sans doute un peu dans tous les hommes qui partageront sa vie.

Une vie amoureuse tumultueuse

Danny Keough

©Ramey Agency/ABACA

Michael Jackson

©Zuma/ABACA

Nicolas Cage

©ALAIN ROLLAND / MAXIMA PROD / BESTIMAGE

Michael Lockwood

©Pacific Coast News/ABACA

“Si vous mettiez en ligne les hommes avec qui j’ai été, vous diriez que je suis une psychopathe”, s’amuse Lisa Marie dans Libération, en 2003. Elle n’a que 17 ans quand elle tombe sous le charme de l’acteur et musicien Danny Keough… en cure de désintoxication. Ils auront deux enfants, Riley et Benjamin. Quelques jours après leur divorce, en mai 1994, elle épouse Michael Jackson. L’histoire fait long feu. Elle se fiance ensuite au musicien John Oszajca, qu’elle quitte pour Nicolas Cage. Ils se marient le 10 août 2002 et se séparent trois mois plus tard. Le 22 janvier 2006, c’est le quatrième mariage de Lisa Marie, cette fois avec Michael Lockwood, son producteur de musique. L’union dure dix ans. La séparation des parents de Finley et Harper, en 2016, est tonitruante puisque Lisa Marie accuse son ex de possession d’images pédopornographiques. Il ne sera jamais condamné.

Des amours trop bad

Elle s’essaie à la drogue. Tout y passe : cannabis, cocaïne, alcool, sédatifs. Lisa Marie se fait virer de tous les pensionnats chics avant d’épuiser à son tour sa mère, qui la met à la porte. Elle a 18 ans quand elle entre dans la scientologie et arrête les substances illicites. Ce n’est que le début d’allers-retours incessants entre sobriété et rechutes. Lisa Marie se cherche, sur tous les plans. Son premier mariage avec le musicien Danny Keough ne dure que cinq ans.

À la surprise générale, elle s’entiche ensuite de Michael Jackson. Leur improbable union persistera vingt et un mois et fera couler des tonnes d’encre dans le monde entier. À eux deux, ils forment le couple le plus riche et powerful du music business. Elle possède les droits sur les musiques de son père, et Michael, lui, a ceux de ses tubes, et il a racheté le catalogue musical des Beatles en 1985. Mais ni l’argent ni le pouvoir ne suffiront au bonheur de ces deux écorchés vifs. Encore aujourd’hui, personne ne sait vraiment quelle était la part de show et la part d’amour sincère dans leur relation. Lisa Marie la définira elle-même comme “toxique”, tout en expliquant que le King of Pop l’a aimée “autant qu’il lui était possible d’aimer quelqu’un”. Une chose est certaine : ils restent liés pendant des années et Lisa Marie sera un véritable soutien pour Michael face aux accusations de pédophilie dont il fait l’objet. Elle le pousse également à faire des cures de désintoxication. Peine perdue…

Côté professionnel, Lisa Marie se cherche. Que peut bien faire l’héritière et l’ex-épouse des deux plus grandes stars de la musique de tous les temps ? Chanter, bien sûr ! Encore faut-il avoir les moyens de tenir la comparaison avec son père et son ex… “Je ne pense pas m’être rendu compte de la montagne qu’il allait falloir escalader avant de le faire”, confie-t-elle à la presse anglaise en 2007 après le flop de ses deux premiers albums, To Whom It May Concern, sorti en 2003, et Now What, en 2005. La même année, elle tente un duo par-delà la tombe avec son défunt père. Ce sera un échec, de nouveau, tout comme son troisième album, Storm & Grace, sorti en 2012.

Lisa Marie ne s’en remettra jamais vraiment. Elle lâche l’affaire et, en privé, ses mariages foirent et elle gère de plus en plus mal son héritage. Ses enfants adorés sont sa seule planche de salut. “Je les étouffe d’amour et je suis aussi terriblement protectrice. Ils sont ma priorité. […] Je les garde près de moi et je m’assure qu’ils sont heureux et en bonne santé”, confie en 2004 la maman de Riley et Benjamin, qui donnera naissance aux jumelles Vivienne et Finley quatre ans plus tard. Le 12 juillet 2020, son monde s’effondre lorsqu’elle découvre le corps sans vie de son fils Benjamin dans la salle de bains de leur demeure de Calabasas. Il s’est tiré une balle dans la tête. On ne se remet jamais de la mort d’un enfant. Deux ans et demi-jour pour jour après le drame, Lisa Marie est partie à son tour. Désormais, la fille du King peut reposer, enfin en paix, auprès des deux hommes de sa vie, Benjamin et Elvis, à Graceland.

Marquée par les abus et la chirurgie

2001

©ALAIN ROLLAND / MAXIMA PROD / BESTIMAGE

2019

©Coleman-Rayner / Bestimage

Longtemps le portrait craché de son père, elle a aussi hérité de sa mère, Priscilla, son amour du bistouri. En 2019, elle avait tellement maltraité son corps à cause de ses excès d’alcool et de drogues qu’elle était méconnaissable et a dû passer plusieurs fois sur le billard pour retrouver la ligne.

Elle avait perdu presque tout son héritage !

©ALPHA AGENCY / BESTIMAGE

À la mort d’Elvis, son ex-femme Priscilla reprend les rênes du business jusqu’à ce que sa fille ait 25 ans. Elle en fait une machine à cash, notamment en transformant Graceland en musée. Encore aujourd’hui, c’est le deuxième monument le plus visité des États-Unis après la Maison-Blanche. La gestion de Lisa Marie sera beaucoup plus hasardeuse que celle de sa mère. En 2018, alors qu’elle a déjà vendu 85 % du catalogue de son père, elle se déclare en faillite personnelle. Il ne lui reste que 13 000 euros sur son compte et 15 millions d’euros de dettes. Elle intente un procès à son gestionnaire de patrimoine Barry Siegel, qui l’aurait ruinée. Ce dernier l’accuse d’avoir dilapidé “par deux fois” la fortune de son père depuis qu’elle a hérité de sa succession, en 1993 !

©ALPHA AGENCY / BESTIMAGE

Maman inconsolable depuis le suicide de son fils

©Backgrid USA / Bestimage

“Rien, absolument RIEN n’enlève la douleur. Le deuil ne s’arrête pas ou ne disparaît pas, un an ou des années après la perte. Vous devrez le porter pour le reste de votre vie. […] Vous ne surmontez pas, vous ne passez pas à autre chose, point final.”

À l’occasion de la journée nationale de sensibilisation au deuil, Lisa Marie publiait ces mots évoquant la perte de son fils Benjamin, qui s’était suicidé deux ans plus tôt, à l’âge de 27 ans. Elle s’est battue comme une lionne pour garder le cap, afin de préserver ses jumelles de 14 ans, Harper et Finley, et leur aînée de 33 ans, l’actrice et mannequin Riley Keough, mais elle n’a jamais pu surmonter son chagrin et retrouver le goût de vivre.

©Agence / Bestimage

Louise Monteil

Source: Lire L’Article Complet