"Loft Story" : Benjamin Castaldi, menacé de mort, révèle avoir reçu "une balle dans une enveloppe"

Au cours de son passage sur RTL, samedi 6 février 2021, Benjamin Castaldi s’est souvenu de son rôle de présentateur pour Loft Story, émission qui fête ses vingt ans. L’animateur s’est confié sur les nombreuses menaces de mort reçues à l’époque.

  • Benjamin Castaldi

En avril 2001, Benjamin Castaldi arrivait sur M6 pour animer Loft Story, la première émission de téléréalité en France. Les Français se prennent de passion pour l’aventure de ces jeunes candidats devenus des stars parmi lesquels Loana. En effet, le programme avait battu des records d’audience. Au cours de son passage sur RTL, samedi 6 février 2021, Benjamin Castaldi s’est souvenu de l’engouement provoqué par l’émission qu’il présentait chaque jour et en première partie de soirée le jeudi. “Les gens déversaient leurs poubelles devant M6”, indique Benjamin Castaldi face à Eric Dussart et Jade.

D’ailleurs, Benjamin Castaldi a fait l’objet de nombreuses menaces de mort. Le chroniqueur de Touche pas à mon Poste se souvient avoir reçu “une balle dans une enveloppe“, “des capotes usagées” et des petits mots très intimidants. “On sait où tu habites, on connaît ton itinéraire, on va te buter”, se souvient-il avoir reçu. À l’époque, il avait été contraint d’avoir recours à un garde du corps. “Il faut faire attention quand même !”, indique-t-il, inquiet pour sa sécurité.

“Je suis sous protection”

Aujourd’hui encore, Benjamin Castaldi reçoit parfois des menaces de mort. Sur le plateau de Touche pas à mon Poste, il révélait que certains le menaçaient d’”éventrer” son plus jeune fils à la suite de son clash avec René Malleville jeudi 19 novembre 2020. “Faut savoir ce que c’est le harcèlement. Qu’on touche mes enfants, ça fait de la peine. Ma femme, elle était en colère ! Je vous dis franchement, je me suis excusé auprès de René, mais on est là aujourd’hui. Il faut s’excuser parce qu’on rigole ?”, avait-il fait savoir sur le plateau du talk-show vendredi 20 novembre 2020. Benjamin Castaldi avait alors été contraint de prendre une décision radicale pour assurer sa protection. “J’ai changé d’itinéraire quand je vais au studio. Un coup, je prends la bagnole, la moto… Je suis sous protection. Je n’ai pas peur, mais si je tombe sur le seul co***** qui va vouloir me casser la tête, autant être protégé, moi et lui, d’ailleurs, de ma réaction”, a-t-il fait savoir mercredi 25 novembre 2020 sur le plateau de Non Stop People.

Source: Lire L’Article Complet