Magloire – 37 kg : obésité, combat contre la maladie et dépression

"On ne me reproche pas d’être noir, on ne me reproche pas d’être homosexuel, on me reproche d’être gros!". Face à Evelyne Thomas sur "Non Stop People", Magloire s’est livré sans détour sur sa vie personnelle: les remarques grossophobes sur son physique, le décès de sa mère et les périodes "sombres" qu’il a traversées…

@severineferrerofficiel 22 ans apres nous sommes reunis par la mode #souvenir #bonheur #tournage!!!!

A post shared byMagloire Delcros (@magloiredelcros) on

Magloire : sa “sombre” dépression

D’origine togolaise, Magloire a été adopté à l’âge de deux ans par la psychomotricienne Raphaëlle Delcros-Varaud. Cette dernière s’est éteinte en décembre 2016 des suites de la maladie d’Alzheimer.

Un énorme choc pour l’ex-candidat de la télé-réalité La Folle Route qui a été hospitalisé en septembre 2017 pour un malaise cardiaque.

“On s’est battu pendant 16 ans avec maman contre sa maladie, et à un moment donné j’étais fatigué moralement, épuisé physiquement, en terrible surpoids et avec des angoisses permanentes, a dévoilé Magoire, avant d’ajouter: “Je suis rentré dans une sombre dépression et j’ai mis beaucoup de temps à l’admettre”.

https://www.instagram.com/p/CBoPnhkqafN/

#Magik retour à #fort Boyard….

A post shared byMagloire Delcros (@magloiredelcros) on

Magloire : victime de grossophobie

Souvent critiqué sur son physique et ses kilos, Magloire doit subir encore aujourd’hui des actes grossophobes. Il a raconté à Evelyne Thomas une mésaventure qui lui est arrivée chez une célèbre radio française dont il a tût le nom. 

Un homme s’est permis de m’insulter à l’accueil, ça m’a fait pleurer. Il m’a dit que j’avais encore bouffé le chien. Je n’ai pas trouvé ça super, ça m’a fait pleurer comme un enfant. De là, j’ai dit stop”, a-t-il dévoilé.

Alors qu’il a affirmé avoir perdu 37 kilos au début de l’année 2020, celui qui incarne le génie de Fort Boyard, a grandement souffert des regards déplacés tout au long de sa carrière. “Cette discrimination-là – comme toutes les autres – elle n’était pas nommée. Elle existe pourtant. Je suis obèse, j’ai un statut particulier depuis 20 ans, mais il m’arrive encore… On ne me reproche pas d’être noir, on ne me reproche pas d’être homosexuel, on me reproche d’être gros“, a déclaré Magloire, très ému.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Un combat que le présentateur, qui se fait plus rare sur le petit écran, continue de poursuivre sans relâche.

Source: Lire L’Article Complet