Mareva Galanter « très triste » après avoir été élue Miss France : « J’ai pleuré toute la nuit »

Ce lundi 4 novembre, Mareva Galanter était l’invitée de Clair Obscur sur France Ô. Miss France 1999 en a profité pour revenir, vingt-et-un ans après, sur son expérience, et notamment sur la manière dont elle a vécu son sacre.

10 décembre 1998. Le suspense est à son comble. Dans quelques minutes, une jeune femme sera élue Miss France 1999. Cela se joue entre Miss Tahiti et Miss Paris. La musique retentit. Les confettis tombent du ciel. Le verdict est tombé. C’est la ravissante Miss Tahiti, alias Mareva Galanter qui vient d’être sacrée. « On s’imagine que c’est l’euphorie totale, que c’est l’extase », a expliqué la principale intéressée vingt-et-un ans plus tard. En réalité, c’est loin d’être le cas.

Invitée de Clair Obscur sur France Ô ce lundi 4 novembre, la compagne d’Arthur est revenue sur son expérience qui semble beaucoup plus brutale qu’imaginé. « Peut-être parce que je n’avais pas rêvé d’être Miss France », analyse-t-elle avec le recul. Toujours est-il que son élection l’a « rendue très triste après ». Si bien qu’elle en a « pleuré toute la nuit ». Que s’est-il réellement passé dans la tête de cette jeune femme alors âgée de 19 ans ? Cela reste flou. « Je crois qu’il y a tellement de choses qui ont défilé dans ma tête à ce moment-là », explique-t-elle.

Il faut dire que Mareva Galanter n’avait pas prévue d’être sacrée Miss France ce soir-là. Elle était simplement venue pour participer au concours. « J’étais censée repartir à Tahiti le lendemain », se remémore-t-elle. Et de dévoiler : « D’un coup, il se passe trop de choses. On ne sait plus ce qu’il se passe d’ailleurs ». De nombreuses interrogations surviennent alors dans l’esprit de Mareva Galanter. « En fait, ma vie change », se dit-elle à ce moment précis. « J’ai l’impression dans mon regard, quand je vois les images, de me dire : ‘Ma vie bascule’ », détaille cette jeune maman. Une expérience qu’elle a sans doute partagé avec les autres Miss France, tant la perspective de cette année de Miss peut être effrayante, malgré le rêve qui s’en dégage.

Crédits photos : doc France O

Source: Lire L’Article Complet