Marine Lorphelin : son agresseur jugé irresponsable

La justice a rendu son verdict, ce vendredi 12 février, concernant l’agression de Marine Lorphelin et son compagnon, par un homme d’une trentaine d’années, en 2018.

A propos de

  1. Marine Lorphelin

La justice a tranché. Elle se penchait ce vendredi 12 février sur l’agression dont ont été victimes Marine Lorphelin et son compagnon. Comme l’indiquent nos confrères du Parisien, l’homme de 31 ans qui s’en était pris à l’ancienne Miss France et à son chéri, le 1er janvier 2018, a été déclaré irresponsable pénalement. De plus, les magistrats de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon ont assuré que les charges à son encontre étaient insuffisantes pour reconnaître qu’il est l’auteur de “harcèlement et tentative d’homicide”.

Désormais, l’agresseur de la jeune femme de 27 ans a l’interdiction formelle de contacter les victimes, durant une vingtaine d’années. Pendant les quinze prochaines années, il ne pourra pas non plus porter une arme sur lui. Maître Maxence Pascal, son avocat, a déclaré que “cette décision est l’aboutissement d’un processus de reconnaissance de sa pathologie”. “Elle met fin au doute. Des mots sont mis sur les causes de son acte”, a-t-il ajouté, comme le rapporte Le Parisien. En effet, lors de l’audience qui s’est tenue le 29 janvier dernier, trois experts ont conclu “à une schizophrénie ayant aboli le discernement de l’auteur, qui n’a pas contesté les faits”.

Un violent admirateur

Pour rappel, il y a trois ans, alors que Marine Lorphelin se trouvait près de chez elle avec son amoureux Christophe Malmezac, le fameux agresseur s’était montré violent vis-à-vis de son fiancé. Il l’avait frappé et lui avait asséné plusieurs coups de couteau, le blessant notamment au niveau de la main. Originaire de la région de Grenoble, l’agresseur avait développé une réelle obsession pour l’ancienne reine de beauté, comme le précisent nos confrères. Il l’avait suivie plusieurs fois, que ce soit lors d’élections de Miss, ou encore lorsqu’elle sortait des cours et donc de la faculté de médecine Lyonnaise.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet