Marion Maréchal dénonce une « démarche de censure idéologique » après que Facebook ait bloqué son compte pour cette raison…

Le mouvement Génération Identitaire multiplie ses apparitions et agit avec le soutien de Marion Maréchal et de Jordan Bardella, qui se sont vu bloquer leurs réseaux sociaux suite à une publication liée…

Ce dimanche 21 février, Marion Maréchal a relayé sur son compte Facebook, une pétition contre la dissolution souhaitée par des membres du gouvernement, du groupe anti-immigration. De son côté, Jordan Bardella a lui partagé sur le même réseau social, un communiqué du Rassemblement National à travers lequel cette volonté de dissoudre Génération identitaire est qualifiée de « dérive liberticide du gouvernement ». Deux publications jugées comme « infractions répétées aux standards de la communauté » par Facebook.

Une règle très contrôlée par les agents du réseau social de Mark Zuckerberg, entraînant ainsi la suppression des publications des deux représentant du FN presque dans l’immédiat. Une situation que Marion Maréchal ne cautionne pas, et a voulu le faire savoir sur son compte Twitter, « Suite à mon message de soutien à Génération Identitaire, Facebook a bloqué ma page, je ne peux plus publier. Les GAFAM sont dans une démarche de censure idéologique et politique en dehors de tout cadre judiciaire. ». Un message visiblement entendu par les principaux concernés puisque seulement quelques heures plus tard, la nièce de Marine Le Pen était de retour sur son compte Facebook, « Je découvre que ma page Facebook vient d’être débloquée alors que les restrictions étaient prévues pour plusieurs jours. Les censeurs derrière les plateformes se rendraient-ils compte qu’ils vont trop loin ? ».

De son côté, Jordan Bardella s’est également insurgé à travers son compte du petit oiseau bleu, « Facebook s’arroge le droit de supprimer mes publications défendant la liberté d’expression et dénonçant la dérive liberticide du gouvernement ! Jusqu’à la censure pure et simple de ma page sans recours possible ? », avant lui aussi de finalement retrouver son compte et de s’en réjouir « Liberté d’expression ! ».

À voir aussi : Marion Maréchal : son grand amour n’a pu être sauvé 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet