Meghan Markle : cette carrière de bimbo dont elle n’a pas voulue

Meghan Markle aurait pu avoir une carrière à l’image de celle de Megan Fox et être à l’affiche de film à gros budget américain. Mais ce n’est pas ce qui intéressait l’épouse du prince Harry, comme le rapporte Vanity Fair.

Avant de devenir l’épouse du prince Harry, Meghan Markle était connue pour son rôle de Rachel Zane dans Suits. Mais pour Elizabeth Tuke, son attachée de presse, l’actrice américaine avait un destin prometteur à Hollywood, elle l’imaginait notamment à l’affiche de blockbusters, comme le rapporte Vanity Fair. “Tu pourrais devenir la nouvelle Meghan Fox”, lui répétait-elle. Mais la carrière de bimbo n’intéressait pas franchement l’actrice américaine, qui fait régulièrement l’objet de critiques.

Aller soutenir les troupes américaines en Afghanistan, en Turquie ou en Espagne, lancer une campagne de lutte contre la précarité menstruelle en Inde ou encore contribuer à la construction de puits au Rwanda, c’est ce que préférait faire celle qui a donné naissance à Lilibet, il y a un mois. Meghan Markle est aussi très engagée dans la défense des droits des femmes. En mars 2015, elle prononce un discours à la conférence pour les femmes de l’ONU à New York. Et c’est ce genre d’événement que Meghan Markle préfère fêter avec sa mère et son attachée de presse. “On a sabré le champagne, folles de joie. On avait les larmes aux yeux. C’était comme si Meghan allait se marier, s’est rappelée Elizabeth Duke dans les colonnes du magazine. Le terme ‘ambition’ est, pour elle, le contraire d’un gros mot. Elle a toujours été une femme extrêmement ambitieuse.”

Des contrats à gros budgets

Aujourd’hui, c’est avec le prince Harry qu’elle mène ses ambitions professionnelles. Ensemble, ils multiplient les collaborations à gros budgets. Le couple a signé un contrat 150 millions avec Netflix. Il y a sept mois, les parents d’Archie et Lilibet ont aussi conclu un partenariat avec Spotify, contre 21 millions d’euros, ils se sont engagés à fournir des podcasts à la plateforme de streaming musical. Un partenariat qui commence à faire jaser puisque, pour le moment, Meghan Markle et son mari n’ont fourni qu’une émission de 35 minutes au géant suédois.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet