Meghan Markle furieuse à cause d’un détail sur des couvertures : « Elle est devenue folle »

Meghan Markle serait-elle tyrannique avec ses employés ? Comme l’avait révélé un article de Mail Online datant de mars 2021, la duchesse de Sussex piquerait des crises d’hystérie pour d’improbables raisons. La raison de l’une de ses colères : des couvertures de la mauvaise teinte.

Ces révélations avaient bouleversé la monarchie britannique. En mars 2021, quelques jours avant la diffusion de l’interview-choc avec Oprah Winfrey, Meghan Markle avait fait l’objet d’accusations de harcèlement par plusieurs employés de Kensington Palace. En effet, selon des témoignages recueillis auprès de trois membres de son équipe, la duchesse aurait eu un comportement « totalement inacceptable » et « humiliant » envers certains collaborateurs de la couronne. D’après eux, le personnel de l’épouse du prince Harry aurait été laissé en larmes et se sentirait « traumatisé », comme l’avait indiqué le Daily Mail. Parmi les griefs à l’encontre de Meghan Markle : ses demandes impossibles. Il est notamment question d’une fête organisée par l’ancienne star de la série Suits à Sandringham juste après l’annonce de ses fiançailles. Devant recevoir les proches de son compagnon après une partie de chasse, la jeune femme avait alors commandé des couvertures personnalisées pour chacun de ses invités. Des couvertures brodées qui n’auraient pas convenu à ses attentes lors de la livraison. « Quand elles sont arrivées, elles n’avaient pas la bonne teinte de rouge et Meghan est devenue folle. Elle a pété un câble sur Melissa Touabti, son assistante personnelle », avait révélé le média.

À l’époque, lorsque plusieurs membres de l’équipe de Meghan Markle l’avaient accusée d’intimidations, le palais de Buckingham avait fait savoir qu’il ouvrait une enquête. Mais aujourd’hui, il semblerait que cette affaire soit enterrée, comme l’a rapporté The Mirror ce 11 juillet. Selon le journaliste Duncan Larcombe, le palais n’aurait pas voulu aggraver les relations entre le couple royal et la maison Windsor en publiant le rapport. « Prendre le risque de divulguer le dossier concernant les investigations aurait été absolument sans précédent », a ainsi déclaré le spécialiste de la monarchie sur True Royalty TV. Aujourd’hui, selon Duncan Larcombe, l’enquête visant Meghan Markle serait donc tombée aux « oubliettes ». « Si Buckingham ne publie rien, c’est parce que le palais a peur du duc et de la duchesse de Sussex. Si le rapport était dévoilé, Harry et Meghan pourraient jouer les victimes sur le plateau d’Oprah Winfrey. Windsor veut éviter la guerre », a expliqué l’expert de la couronne.

>>> PHOTOS – Prince Harry et Meghan Markle : les 80 moments marquants de leurs quatre ans de mariage

Le prince Harry aurait tenté d’étouffer l’affaire

En mars 2021, le magazine The Times avait révélé que Meghan Markle était visée par une plainte pour intimidation de la part d’un de ses plus proches conseillers du palais de Kensington. Celle-ci aurait été déposée en octobre 2018 par Jason Knauf, alors secrétaire à la communication du couple. Toujours selon The Times, le prince Harry serait personnellement intervenu dans l’affaire en « suppliant » Jason Knauf de « ne pas poursuivre » son épouse. Une information démentie par la suite par le porte-parole du couple, qui avait affirmé que le fils du prince Charles n’interférait pas dans les affaires du personnel.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Dana Press / Bestimage

A propos de


  1. Meghan Markle


  2. Harry d’Angleterre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet