Meghan Markle : nouveau coup dur, son beau-frère accusé de violence domestique

La famille de Meghan Markle ne lui laisse aucune minute de répit. Son beau-frère aurait frappé sa sœur au visage et serait donc accusé de violence domestique.

A propos de

  1. Meghan Markle

  2. Harry d’Angleterre

  3. Samantha Markle-Grant

Meghan Markle est au cœur d’un nouveau scandale bien malgré elle. L’épouse du prince Harry entretient des relations très conflictuelles avec les membres de sa famille, qui ne ratent pas une occasion de salir son image. Cette fois-ci, c’est son beau-frère qui défraie la chronique. Âgé de 62 ans, Mark Philips a été accusé de violence domestique pour avoir prétendument frappé Samantha Markle, actuellement dans un fauteuil roulant, à leur domicile à Lakeland, en Floride, le 14 décembre dernier. Il aurait levé la main sur sa compagne après qu’elle lui a demandé de l’aide pour sortir des toilettes tard dans la nuit, a rapporté le DailyMail.

Toujours d’après le média britannique, qui a présenté ses excuses au prince Harry après avoir porté de fausses rumeurs à son encontre, le beau-frère de Meghan Markle aurait été emmené à la prison du comté de Polk le jour de l’attaque présumée et libéré dans l’attente d’un procès. Samantha Markle aurait déclaré à la police que son mari l’avait frappée au visage. Après cet incident, il aurait fui les lieux, mais aurait ensuite été arrêté en tant “qu’agresseur principal” et inculpé de violence domestique. Ce ne serait pas la première fois que Mark Philips aurait eu affaire avec les forces de l’ordre.

Une famille sous hautes tensions

C’est donc une année sous hautes tensions que vit Meghan Markle. En plus de devoir gérer les drames familiaux avec les membres de sa propre tribu, elle doit également faire face aux retombées du Megxit. Le 31 mars prochain, l’accord conclu avec la famille royale britannique devrait prendre fin, ce qui empêcherait Meghan Markle ainsi que le prince Harry de conserver leurs patronages royaux. Les parents du petit Archie envisageraient même de revenir au Royaume-Uni pour mener les négociations en face-à-face.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet