Meghan Markle : sévèrement critiqué, son nouveau projet fait un énorme flop !

C’était un joli projet avec des vrais morceaux d’amour dedans mais parfois ça ne veut pas sourire, et ça ne sourit pas. The Bench, le livre jeunesse rédigé par Meghan Markle est sorti ce mardi 8 juin. Accablé par une critique impitoyable, il peine à trouver ses lecteurs.

Meghan Markle

Harry d’Angleterre

C’est le 4 mai dernier que Meghan Markle dévoilait par le biais d’un communiqué publié sur le site de sa fondation Archewell, la sortie de son premier livre pour enfants. Celui-ci, intitulé The Bench (Le Banc, ndlr), avait pour thème “les liens spéciaux entre un père et son fils vus à travers les yeux d’une maman”. Un ouvrage directement inspiré par la relation entre le prince Harry et son fils Archie selon l’ancienne actrice. “Tout a commencé par un poème que j’ai écrit pour mon mari le jour de la fête des Pères, le mois suivant la naissance d’Archie“, a expliqué celle qui attendait alors son deuxième enfant. Le projet a immédiatement fait grand bruit. Des rumeurs de plagiat se sont répandues comme une traînée de poudre à l’annonce de la publication, battues en brèche par celle-là même qu’on disait plagiée. Mais c’est surtout l’avance colossale que l’épouse d’Harry aurait reçue de la part de ses éditeurs qui avait stupéfié. Il y a des rumeurs selon lesquelles elle s’est vu offrir 500.000 livres sterling”, avait confié l’experte royale Angela Levin au tabloïd britannique The Sun. Une somme qui disait mieux que mille discours les fabuleuses attentes de ses éditeurs… qui ont aujourd’hui bu la tasse.

“On se demande presque si le travail d’écriture a été délégué à un meuble…”

C’est en effet ce 8 juin que The Bench a finalement été publié et disons-le c’est un flop, un bide, un bouillon. Les critiques qui ont eu le livre entre les mains n’ont pas eu de mots assez durs pour qualifier l’oeuvre de la duchesse de Sussex, mais ils ont quand même essayé. La critique du Telegraph Claire Allfree a ainsi accordé 1 étoile sur cinq – pour l’encre sans doute – au livre de Meghan. “On se demande comment un éditeur a pu juger bon de publier cet ensemble d’homélies aux rimes mal assorties et qui défient la grammaire. Qui a imaginé qu’un enfant d’où qu’il vienne pourrait avoir envie de lire ça. Mais voilà ça c’est la planète Sussex, où même le fait d’élever un enfant est affaire de marketing“, a-t-elle asséné, impitoyable. D’autres critiques au diapason ont jugé le livre “fade” et même “sans histoire. Alex O’Connell du prestigieux Times a estimé qu’il s’agissait d'”un manuel de développement personnel pour les parents démunis“, ajoutant fielleux : “L’histoire manque tellement d’action et de péril qu’on se demande presque si le travail d’écriture a été délégué à un meuble…

Les critiques ont été reçues 5/5 par les potentiels lecteurs de l’album qui ne se sont pas rués pour l’acheter, au point de provoquer la panique dans de nombreux points de vente. Chez WHSmith à Newcastle par exemple, le livre était proposé ce 8 juin dans un pack un acheté, l’autre à moitié prix. Une bien belle offre…

Source: Lire L’Article Complet