Melania et Donald Trump : la ruine et la prison en ligne de mire?

Si Donald Trump ne gagne pas l’élection américaine, le 45e président des États-Unis et son épouse Melania risqueraient gros. Le couple croulera sous les dettes et les problèmes juridiques.

Perdre cette élection, Donald Trump ne se le pardonnerait pas. Avec son énergie inépuisable et son ego surdimensionné, le 45ème président des États-unis ne pourrait surmonter cet échec. Pour l’heure, aucun vainqueur n’a été déclaré. Le dépouillement avance au compte-gouttes. Mais l’ancien vice-président démocrate le devance d’une courte avance. Si sa victoire se confirme, le milliardaire pourrait ne pas plier bagages de la Maison-Blanche. Nos confrères de CNN relatent qu’il n’aurait, d’ailleurs, pas préparé de discours en cas de défaite. Et qu’il “a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de concéder l’élection”. Derrière ce comportement de mauvais perdant se cacherait, en réalité, des ennuis juridiques. Dans une interview accordée au New Yorker, sa nièce Mary Trump a annoncé la couleur : “Il sait que s’il ne reste pas en fonction, il aura de sérieux problèmes. D’après elle, le magnat de l’immobilier sera “poursuivi. “Cela semble presque indéniable vu à quel point sa carrière criminelle est longue et étendue.

Selon Timothy Snyder, un professeur de Yale qui a étudié la carrière de Donald Trump de près, il ne peut se permettre une telle défaite. “L’office présidentiel est ce qui (le) maintient hors de la prison et de la pauvreté”, a-t-il déclaré au New Yorker. Ces quatre dernières années, l’homme politique de 74 ans a su esquiver à la destitution. Le chef de l’État sortant était accusé d’abus de pouvoir et d’obstruction au Congrès dans l’affaire de l’“Ukrainegate”. Celui qui se surnomme le “guerrier solitaire” a également échappé à de nombreuses poursuites judiciaires et civiles. D’après les révélations de QG Magazine, mises en ligne ce vendredi 6 novembre, il en aurait accumulé plus de 4000. Sans oublier que l’époux de Melania Trump “n’a pas du tout payé d’impôt sur le revenu au cours de dix des quinze années précédentes, en grande partie car il a déclaré plus de pertes d’argent que de gains”, selon une enquête du New-York Times. S’il perd cette élection américaine, le principal intéressé devrait payer des milliers de dollars de pénalités. Et à en croire les révélations de Forbes, il serait dans l’obligation de vendre ses propriétés.

Crouler sous les dettes

Un problème n’arrive jamais seul. En plus de devoir se frotter à la justice, Donald Trump pourrait bien mettre la clef sous la porte. Celui qui occupait la place de la 275ème personne la plus riche des États-Unis en 2019 dans l’habituel classement de Forbes croulerait sous les dettes. Il devrait rembourser près de 300 millions de dollars. D’autant que 900 millions de dollars de sa dette immobilière arriveront à échéance dans les quatre ans à venir, selon le Financial Times. Sans oublier que les finances de ses nombreuses entreprises ne seraient pas au beau fixe

Article réalisé avec l’agence 6 Médias

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet