Mercotte ("Le Meilleur Pâtissier") immunisée contre la Covid-19 ? Elle donne ses astuces miracle

M6 diffuse Le Meilleur Pâtissier, chaque mercredi, à 21h05. Le tournage de la saison 9 a connu des péripéties à cause du coronavirus obligeant la production à prendre des précautions avec Mercotte. Cependant, à 77 ans, l’acolyte de Cyril Lignac ne craint pas le virus et aurait une recette miracle pour éviter de la contracter, comme elle l’explique à nos confrères du Parisien.

  • Cyril Lignac
  • Julia Vignali

Pâtissières, pâtissiers, à vos télécommandes. Le Meilleur pâtissier fait son grand retour sur M6. L’émission culinaire sucrée à faire saliver plus d’un gourmand est de nouveau programmé à 21h05, chaque mercredi, depuis le 30 septembre 2020. Et on ne change pas une équipe qui gagne : Cyril Lignac, pour sa touche professionnelle, Julia Vignali pour sa touche rassurante auprès des candidats et Mercotte pour sa grande connaissance des gâteaux et entremets en tout genre, avec son franc parler légendaire. Un retour un peu retardé. Et pour cause, le tournage n’a pas été de tout repos. En effet, la neuvième saison s’est retrouvée avec toutes les contraintes sanitaires causées par l’épidémie de coronavirus, comme beaucoup d’émissions.

Malgré cela, alors que le tournage arrivait vers la fin, la production a été contrainte de tout interrompre, le 6 août 2020, à cause de plusieurs personnes de l’équipe testées positives à la Covid-19. Interruption brutale qui s’est faite manu militari. “Nous étions en pleine épreuve créative quand on nous a demandé de sortir de la tente. Et comme je suis considérée comme une personne à risque [elle est âgée de 77 ans, ndlr] , j’ai dû faire mes bagages. Mais moi, je n’étais pas vraiment inquiète”, révèle Mercotte, Jacqueline Mercorelli de son vrai nom, dans une interview donnée à nos confrères du Parisien.

Mercotte a son remède miracle pour ne pas contracter le coronavirus

Une optimiste née qui n’a pas peur de l’épidémie. Elle aurait même une arme secrète. La complice de Cyril Lignac est convaincue d’être immunisée grâce à “plus de trente ans de vaccins contre la grippe” et la consommation “d’une pomme bio à jeun tous les matins.” Cette recette miracle semble lui réussir puisqu’elle n’a pas contracté la maladie. Aussi, quand les tournages ont repris, Mercotte se sentait prête à y retourner, d’autant plus que tout avait été organisé pour respecter les mesures sanitaires, “la distanciation, le port du masque hors caméra, du Plexiglas, des cuillères de couleurs différentes pour la dégustation“.

Mais contrainte et principe de précaution obligent, la production a préféré terminer le tournage d’une autre façon. Mercotte l’a poursuivi chez elle, à Saint-Alban-Leysse, en Savoie, loin du lieu d’enregistrement habituel, dans les Yvelines, en région parisienne. Comme beaucoup d’émissions depuis le déconfinement, c’est par visioconférence que la mamie blogueuse a continué son rôle de jurée dans le concours culinaire. Mais force est de reconnaître qu’il n’est pas facile de juger des pâtisseries à travers un écran. Il manque le principal : pouvoir les goûter. Tout le plaisir gustatif est rendu impossible. Mais, “ce n’était pas si mal que ça, après tout“, ajoute Mercotte, très philosophe.

A lire aussi : Le Meilleur Pâtissier : les 5 astuces de Mercotte pour réussir ses gâteaux

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet