Meurtre de Magali Blandin : les parents de Jérôme Gaillard remis en liberté

Mis en examen pour « complicité de meurtre » et placés en détention provisoire, les beaux-parents de Magali Blandin, parents de Jérôme Gaillard, ont été libérés. Une information révélée le samedi 20 novembre 2021 par Ouest-France.

Restez informée

Il n’est pas simple de poursuivre une enquête criminelle quand le principal suspect n’est plus. Nous sommes le jeudi 11 février 2021 quand Magali Blandin, une mère de famille âgée de 42 ans, sans histoire, est portée disparue dans la commune de Montfort-sur-Meu, en région Bretagne. Les recherches commencent dès lors. Mais l’enquête se dirige rapidement vers Jérôme Gaillard, l’époux de la disparue. La raison ? Tous deux étaient en instance de divorce, une séparation sous tension d’après les premiers éléments de l’enquête.

Le vendredi 19 mars 2021, le corps de Magali Blandin est retrouvé dans la forêt de Boisgervilly, située à une dizaine de kilomètres de son domicile et celui de ses enfants. Le lendemain, l’affaire connaît un rebondissement, et non pas des moindres. En effet, interrogé avec insistance par les enquêteurs, Jérôme Gaillard avoue finalement être l’auteur du meurtre. L’homme de 45 ans est instantanément mis en examen pour « tentative de meurtre par conjoint », avant d’être placé en détention provisoire. Monique et Jean Gaillard, ses parents, soupçonnés de l’avoir aidé dans ses plans, ont également été mis en examen et placés en détention provisoire pour « complicité de meurtre » et « complicité de tentative de meurtre ».

Meurtre de Magali Blandin : l’affaire connaît un nouveau rebondissement

Emprisonnés depuis plusieurs mois, c’est finalement le mercredi 17 novembre 2021 que Monique et Jean Gaillard ont retrouvé la liberté. Une décision qui intervient quelques semaines après le suicide de Jérôme Gaillard en prison. D’après les informations de Ouest-France, ceux qui avaient pris connaissance du projet criminel de leur fils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Une mesure d’éloignement leur a également été imposée. Pour justifier leur demande, Monique et Jean Gaillard avaient « évoqué la manipulation psychologique de leur fils », comme affirmé le samedi 20 novembre 2021 par nos confrères.

Source: Lire L’Article Complet