Michael Schumacher : de nouvelles révélations glaçantes sur son accident

Le 29 décembre 2013, Michael Schumacher a été victime d’un terrible accident de ski à Méribel, en Savoie. La caméra GoPro que portait le pilote de Formule 1 à son casque aurait empiré sa chute, qui lui a causé un traumatisme crânien.

Le mystère plane sur l’accident de ski de Michael Schumacher. Le 29 décembre 2013, le célèbre pilote de Formule 1 a été victime d’un grave accident de ski à Méribel, en Savoie. Pendant près de six mois, le père de famille est resté dans le coma, souffrant d’un traumatisme crânien, avant de finalement en sortir avec de lourdes séquelles. Ces quelques informations sont les seules que les fans du pilote connaissent depuis le drame, même le diagnostic des médecins n’a jamais été rendu public. Le documentaire Michael Schumacher  : en quête de vérité, diffusé sur RMC Story le 7 septembre prochain, va justement essayer d’éclairer les zones d’ombre de cette histoire.

Olivier Fourcade, moniteur de ski à Méribel témoigne dans le documentaire en question, comme le rapportent nos confrères de Femme Actuelle. L’homme qui était témoin de l’accident explique que Michael Schumacher a été surpris par une pierre qui a accroché son ski et qui l’a déséquilibré. Puis, le journaliste Ziv Knoll explique à son tour que la caméra GoPro accrochée au casque de Michael Schumacher a aggravé son accident : “C’est l’attache de la GoPro qui a amplifié ses blessures, c’est la faute à pas de chance”. La caméra a transpercé le casque du septuple champion de Formule 1, ajoute Philippe Streiff, l’un de ses amis proches.

Michael Schumacher protégé par ses proches

Dans la foulée, Michael Schumacher a été transporté en hélicoptère à l’hôpital de Grenoble pour être opéré. Six mois plus tard, en juin 2014, il est finalement sorti du coma avant d’être transporté en Suisse, d’abord à l’hôpital de Lausanne, puis à son domicile où il poursuit sa convalescence. En plus de sa famille, seuls quelques membres de son entourage sont autorisés à le voir, dont Jean Todt, le président de la Fédération Internationale de l’Automobile et Luca Badoer, ex-pilote de F1 italien. “Seuls des amis comme moi, Todt et quelques autres peuvent le voir et connaissent son état, dont je ne dirai pas un mot. C’est un battant, j’espère juste qu’il pourra se remettre bientôt”, avait-il confié dans les colonnes du quotidien italien Libero, en décembre 2020.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet