Mort de Justine Vayrac : ces mensonges du suspect qui refont surface

Deux semaines après le meurtre de Justine Vayrac, les enquêteurs ont mis en lumière les nombreux mensonges du principal suspect, Lucas L. Ce dernier a en effet multiplié les explications douteuses auprès des proches de Justine pour se dédouaner.

Alors qu’une marche blanche silencieuse en l’honneur de Justine Vayrac, assassinée dans la nuit du 22 au 23 octobre, a eu lieu ce dimanche 6 novembre, Le Figaro a pu rencontrer certains proches de la jeune femme de 20 ans et a mis en place une chronologie plus précise de cette funeste soirée. Et ce qui ressort de ces témoignages, c’est le nombre de mensonges proférés après la soirée par Lucas L., le principal suspect, mis en examen pour meurtre, séquestration et viol.

Tout a commencé quand il a proposé de garder un œil sur Justine quand celle-ci est sortie de la boite de nuit, « La Charrette », pour retrouver ses esprits. Il était près de 4h du matin. Théo, un ami de Justine, avait pris soin de prendre le numéro de téléphone de Lucas L., au cas où. Mais quand il est ressorti, quarante minutes plus tard, son amie n’était pas dans sa voiture comme il le pensait. C’est à ce moment-là que les mensonges ont commencé.

Des mensonges soigneusement pensés

Lucas L. a alors expliqué à Théo par texto qu’il avait laissé Justine dans sa voiture et qu’il était occupé avec une autre fille. Un échange de SMS a eu lieu entre eux durant la nuit, mais jamais le suspect n’a voulu donner son adresse à Théo qui lui avait demandé. Pourtant, à 6h16, Lucas L. a finalement rappelé Théo pour lui dire que Justine était avec un autre homme, un certain Noé, et que c’était elle-même qui le lui avait dit. Vincent, un autre ami de Justine, l’a aussi contacté et Lucas L. lui a raconté la même chose qu’à Théo. « Je te tiendrai au courant si jamais j’apprends quelque chose », a-t-il dit avant de raccrocher.

Lucas L. a même contacté une autre jeune fille, le dimanche 23 octobre, qu’il est allé chercher pour la ramener chez lui afin de se disculper, a indiqué Le Parisien ce samedi 5 novembre. Aux enquêteurs, la jeune fille a expliqué avoir entendu un téléphone sonner dans la voiture. Lucas lui a alors affirmé qu’il s’agissait de son portable professionnel, avant d’augmenter le son de la musique. Un témoignage qui s’est avéré finalement plus problématique que prévu pour le suspect principal.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture écran Instagram / @_juju_le_s_

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Justine Vayrac

Autour de

Source: Lire L’Article Complet