Nicolas Bedos : son cri du cœur pour sauver un lieu qui lui est cher

Nicolas Bedos est bien de retour sur les réseaux sociaux. Le jeudi 30 décembre 2021, l’acteur a partagé sur Instagram une pétition pour sauver un endroit très cher à son cœur.

  • Nicolas Bedos

Ce n’est pas un de ses coups de gueule habituels que Nicolas Bedos a poussé le jeudi 30 décembre 2021, mais bien un cri du cœur pour tenter de fédérer sa communauté. Sur Instagram, l’acteur a publié un message afin de tenter de sauver les studios Transpasets, qui ont accueilli de nombreux tournages de films. Ils sont menacés de démolition en 2022, « face à la pression immobilière de la zone » explique l’acteur, visiblement révolté. Situés à Saint-Ouen (93), ils offrent un cadre idéal juste à côté de Paris aux équipes de tournage et permettent avec facilité la venue de stars du cinéma français et international telles que Catherine Deneuve, Johnny Depp, Monica Bellucci ou encore Jean Dujardin. Ils représentent surtout pour le réalisateur Nicolas Bedos, qui a perdu son père en 2020, un lieu certainement fétiche, car c’est là-bas qu’il a tourné son film trois fois Césarisé (dont justement celui du meilleur décor) La Belle Époque en 2019.

L’acteur fait face au marché immobilier

Preuve que le fils de Guy Bedos s’est particulièrement attaché aux lieux, il vient d’y tourner en grande partie son nouveau film Mascarade. Ce sont donc dans ces décors mythiques des studios Transpasets que Nicolas Bedos a filmé Pierre Niney et Isabelle Adjani, dont nous pourrons suivre les aventures en 2022. Le réalisateur a publié sous son message une pétition, afin d’encourager sa communauté à se mobiliser pour sauver l’endroit. C’est un combat de titans que voudrait remporter Nicolas Bedos, David contre Goliath : le rêve et la magie du cinéma contre le marché immobilier, qui poursuit sa marche inexorablement. On reconnaît bien là l’acteur utopiste, qui n’hésite jamais à s’engager pour défendre ses idées, ce qui lui a parfois valu des revers de bâton. Face à la gestion du Covid-19 par le gouvernement, Nicolas Bedos s’est plusieurs fois emporté sur les réseaux sociaux, quitte à en subir la violence, ce qui l’avait même poussé à quitter Twitter en septembre 2020. Déployant la verve et la poésie qu’on lui connaît, l’acteur avait encouragé sa communauté à faire fi des mesures sanitaires, pour profiter pleinement de la vie. « Bon, allez, soyons francs : Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Vivez à fond, tombez malades, allez au restaurant, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales… Nous devons désormais vivre, quitte à mourir ».

>>> Cliquez ici pour voir la publication de Nicolas Bedos

Source: Lire L’Article Complet