Nicolas Sarkozy : son programme (très) sportif pour garder la forme à 65 ans

À 65 ans, Nicolas Sarkozy est un passionné de sport. Vélo, running, l’ancien président de la République ne s’arrête jamais, et encore moins lorsqu’il se déplace. Dimanche 6 septembre 2020, il a profité d’un moment sportif avant de participer à une séance de dédicaces de son dernier livre.

  • Nicolas Sarkozy

Il n’y a pas d’âge pour se défouler et découvrir de nouvelles activités. Que ce soit pour prévenir les risques de maladies cardiaques ou simplement garder la forme, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande le sport après 60 ans ! Au moins 75 minutes “d’activité d’endurance d’intensité soutenue” chaque semaine, c’est ce que préconise l’organisme international. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Nicolas Sarkozy dépasse largement cette prescription. En effet, à 65 ans, l’ancien président de la République est un sportif aguerri ! Malgré un grave problème de santé, longtemps resté secret, le prédécesseur de François Hollande s’adonne aujourd’hui à une activité physiques plus que régulière. Nicolas Sarkozy pratique le running quasi quotidiennement, et ce, même lorsqu’il est en déplacement.

Nicolas Sarkozy accro au vélo et au running

Samedi 5 septembre 2020, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont assisté au mariage de Franck Louvrier, maire de La Baule-Escoublac, et Sophie Jolivet. Le lendemain, l’ex-chef de l’État a profité de son séjour pour organiser une séance de dédicaces de son dernier livre, Le Temps des Tempêtes, au palais des congrès de La Baule. Mais avant, Nicolas Sarkozy a saisi l’occasion d’enfiler ses baskets : J’ai pu courir le matin sur la plage, c’est un bonheur magnifique, a-t-il raconté à nos confrères de France Bleu. Pour moi la rentrée, c’était courir sur la plage de La Baule, et ça, c’est une rentrée fantastique. J’aimerais d’ailleurs qu’il n’y ait pas de rentrée, j’aimerais rester.”

Pas de doute, Nicolas Sarkozy est bel et bien accro au sport. “Je ne peux pas vivre sans faire du sport, sans voir du sport. Ça fait partie de ma vie. J’aime trois choses : pratiquer le sport, regarder le sport, parler avec les sportifs”, indiquait-il dans un entretien accordé au Figaro en 2018. “Chaque jour, il court. Chaque semaine, il fait l’équivalent d’un marathon. Chaque été, à raison de 50 à 60 kilomètres par jour, il parcourt jusqu’à 2.500 kilomètres à vélo. Chaque année, il use jusqu’à quatre paires de baskets…”, attestaient alors nos confrères. C’est en mai 1993, après la prise d’otages de l’école maternelle de Neuilly-sur-Seine, qu’il a eu le déclic. “Je me suis dit que ce n’était pas possible, que je ne pouvais pas rester comme ça”, s’était-il souvenu. À l’époque maire de la ville, Nicolas Sarkozy avait laissé le stress l’envahir jusqu’à prendre une dizaine de kilos.

“La vie politique était ma vie d’avant”

Et finalement, le sport est devenu une véritable passion ! “J’aime transpirer, j’aime l’effort au long cours, j’aime travailler la volonté, j’aime me dépenser et utiliser le surcroît d’énergie”, expliquait-il dans les colonnes du Figaro. Mais contrairement à ce que laissent entendre quelques récentes rumeurs, Nicolas Sarkozy ne compte pas employer cette énergie dans une éventuelle campagne présidentielle pour 2022. “Je ne suis plus dans la vie politique et je ne veux plus y être. Chacun pense ce qu’il veut, dit ce qu’il veut. La vie politique était ma vie d’avant mais ce n’est plus ma vie. Je ne souhaite pas être mis dans le chaudron politique, a-t-il affirmé auprès de France Bleu, dimanche 6 septembre 2020.

Source: Lire L’Article Complet