Noémie (L’amour est dans le pré) : ces retrouvailles qu’elle attend avec impatience

Folle amoureuse de Guillaume, rencontré dans la saison 17 de L’Amour est dans le pré, Noémie ne jure plus que par l’éleveur de vaches. À tel point que chaque jour passé loin de lui est un déchirement, en témoigne sa publication de ce mercredi 18 janvier sur Instagram.

Entre Guillaume et Noémie ça n’a pas été une évidence dès le début mais de forts sentiments se sont peu à peu créés. Candidat de l’émission L’Amour est dans le pré en 2022, l’éleveur de vaches allaitantes originaire de Nouvelle-Aquitaine avait invité la jeune femme de 29 ans sur son exploitation. Les deux tourtereaux ont quitté le programme ensemble et filent depuis le parfait amour, parlant déjà de mariage et d’enfants. Pourtant, il leur faut d’abord franchir une première étape : emménager ensemble ! En effet, la secrétaire de mairie vit dans le Nord-Pas-de-Calais tandis que l’agriculteur est installé dans le Limousin…

Ainsi, le couple divise son temps entre les deux régions et passe souvent plusieurs semaines séparés l’un de l’autre. Des moments de solitude que celle qui a été victime de harcèlement scolaire a du mal à supporter, très attachée à celui qu’elle appelle son « lapin des îles ». Dans sa dernière publication Instagram datant de ce mercredi 18 janvier, la jolie brune a fait part de son impatience : « Encore deux dodos et je te retrouve mon amour », a-t-elle écrit en légende d’une adorable photo d’eux main dans la main, capturée dans la ferme de Guillaume. L’éleveur a reposté la photo de sa compagne en story, faisant lui aussi part de son manque : « Encore deux dodos comme tu dis ! C’est long d’être loin de toi mon amour« , a-t-il répondu.

Touchés par ces quelques mots, les abonnés de Noémie n’ont pas tardé à réagir dans l’espace dédié aux commentaires : « Rhoooooo mais vous être tellement beaux avec Guillaume ! Je rêve d’être à votre place… je croise les doigts pour bientôt », s’est emballée une fan. « Vous êtes tellement mimi tous les deux », a commenté une autre. Au reste, la plupart des fans du couple ont évoqué leurs projets pour l’avenir : « Pas encore ensemble ? Allez c’est pour quand ? », « Il me tarde de voir le mariage et les petits bambins ».

https://www.instagram.com/p/Cnkf9CrouLh/

A post shared by Noemie Ocr (@ornoemie)

>> L’amour est dans le pré 2023 : découvrez le portrait des agriculteurs de la saison 18

Noémie prête à déménager dans le Limousin ?

Ce n’est pas la première fois que l’ancienne candidate de L’amour est dans le pré s’agace de la distance qui la sépare de son amoureux. En novembre dernier, elle avait déjà posté une photo similaire avec pour légende : « Tellement hâte de te retrouver mon lapin des îles ! Trop longtemps sans toi et c’est de plus en plus dur… on ne s’habitue pas être loin de celui qu’on aime. »

Le 4 décembre 2022, l’ex-prétendante annonçait en story qu’elle se débarrassait de plusieurs vêtements en dévoilant une capture d’écran de son dressing Vinted – une plateforme de vente de vêtements entre particuliers. « On vide pour un éventuel déménagement« , avait-elle pris le soin de préciser. Une preuve qu’elle serait (enfin) prête à vivre aux côtés de son bien-aimé ? Il faudra attendre pour en savoir plus !

Crédits photos : Capture d’écran Instagram

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Guillaume du Limousin – L’amour est dans le pré 17

À découvrir en images

L’amour est dans le pré 2023 : découvrez le portrait des agriculteurs de la saison 18

Haut-Savoyard pur souche, Clément est la dernière génération d’une longue lignée de paysans. Éleveur de vaches laitières, l’agriculteur travaille quotidiennement avec son père, son oncle ainsi que son grand-père.

À 26 ans, Clément n’a jamais été en couple. Sa grande timidité l’a bien souvent empêché d’aborder la gent féminine. Sportif, dynamique et sincère, Clément souhaite rencontrer une femme simple et bienveillante pour l’aider à prendre confiance en lui.

Benjamine de la saison, Perrine est à la tête d’un élevage de 200.000 animaux et pas n’importe lesquels. La jeune femme est hélicicultrice et élève donc des escargots depuis trois ans. Dotée d’une volonté de fer, l’agricultrice surmonte au quotidien un problème de santé, une maladie cardiaque héréditaire.

Célibataire depuis six ans, Perrine recherche un homme « avec du caractère sans être excessif », sans enfant, tolérant et énergique.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet