“Non, le dossier n’est pas vide” : les amies de Delphine Jubillar chargent son mari Cédric

Alors que ses avocats réclament pour la troisième fois la remise en liberté de Cédric Jubillar, le corps de sa femme portée disparue en décembre 2020 demeure introuvable. L’entourage de Delphine Jubillar, lui, ne lâche rien.

Cri de désespoir de la part des amies de Delphine Jubillar. Sur Facebook, l’entourage de l’infirmière de 33 ans s’est opposé à la remise en liberté de son mari Cédric Jubillar, accusé de l’avoir tuée. C’est la troisième demande des avocats pour l’accusé. Sur leur page “soutien aux familles de delphine aussaguel” les amies de celle-ci ont posté ce texte le mardi 4 janvier : “Nouvelle demande de remise en liberté de Cédric Jubillar. Il n’est pas sorti la première fois ni la deuxième fois, et ses avocats insistent !!! Non le dossier n’est pas vide ! Delphine on pense à toi, la vérité va éclater!! Ce n’est pas possible autrement”. En lien, un article du Figaro annonçant la nouvelle demande de mise en liberté de Cédric Jubillar par ses avocats.

Pour rappel, l’affaire Delphine Jubillar a commencé en 2020, lorsque cette mère de famille a soudainement disparu, dans la nuit du 15 au 16 décembre. Dès le début de l’enquête, l’accusation s’est orientée vers son mari, Cédric Jubillar. Selon leur voisinage, celui-ci était critiqué pour sa consommation de cannabis, et pour tarder à terminer la maison dans laquelle habitait la famille. Le couple de trentenaires a eu deux enfants : Louis, 6 ans, et Elyah, 2 ans.

Une enquête policière en stand-by

En dehors des demandes de remise en liberté de la part des avocats de Cédric Jubillar, qui reste présumé innocent, l’affaire n’a pas avancé. Le corps de Delphine demeure introuvable, et la colère monte chez ses proches. Sur la page Facebook “soutien aux familles de delphine aussaguel”, on peut lire en à propos : “Notre cousine et notre amie Delphine a disparu. Aidez-nous à la retrouver”. De nombreuses publications y paraissent chaque jour et traduisent le déchirement de leurs auteurs. “Jolie Delphine, notre amie, notre copine. Il n’y a pas un jour sans que l’on ne parle de toi. Notre vie est chamboulée à jamais, tu nous manqueras tout le long de notre existence. Tu laisses un vide immense, une peine démesurée, un chagrin qui ne pourra jamais se cicatriser”, ont publié les proches de la mère de famille, à côté d’une photo de Delphine Jubillar avant sa disparition.

Crédits photos : PATRICK BERNARD / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet