Olivier Véran annonce une condition pour la fin du pass vaccinal… et agace

Lundi 10 janvier 2021, lors de son audition par le Sénat, le ministre de la Santé Olivier Véran a proposé une condition dans le cadre du pass vaccinal qui n’a clairement pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux.

  • Olivier Véran

Décidément, les solutions proposées par le gouvernement pour tenter de ralentir la pandémie de la Covid-19 continuent de créer des clivages. Il y a deux ans, lorsque ce virus est apparu, c’est le port du masque qui était au coeur des discussions, puis ensuite les tests anti-covid, avant que les premiers vaccins proposés par différents laboratoires dans le monde ne viennent également alimenter les débats. Désormais, c’est le pass sanitaire qui est au coeur de l’attention. En effet, celui-ci devrait être remplacé par le pass vaccinal. Une décision qui a bien évidemment fait bondir les antivax en premier lieu. Alors que le projet de texte est encore examiné au Sénat, le 9 janvier 2021, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait fait savoir sur le plateau de BFMTV que l’objectif du gouvernement était la mise en place du pass vaccinal « au plus tard dans les premiers jours de la semaine du 17 janvier« . Ainsi, dans le cadre du projet de loi sur ce pass vaccinal, lundi 10 janvier 2021, au Sénat, Olivier Véran a semblé ne pas rester indifférent face aux critiques soulevées, et a expliqué que le pass pourrait disparaître sous une certaine condition. « Le jour où nous n’en n’aurons plus besoin, où nous ne serons plus sous la menace d’un nouveau variant, nous nous en passerons avec beaucoup de plaisir » a soutenu le ministre de la Santé.

Une condition qui ne fait pas l’unanimité

Bien évidemment, après que BFMTV a diffusé un extrait du discours d’Olivier Véran sur Twitter lundi 10 janvier 2021, les réactions des internautes se sont rapidement enchaînées. « Mal barré » peut-on lire. D’autres se questionnent : « Donc on ne s’en passera jamais ? Parce qu’à moins d’avoir loupé un épisode, il me semble que l’on ne s’est jamais débarrassé des épidémies de grippe et de leur variant chaque année… « , « Avec la flambée des contaminations et aussi chez les vaccinés quel est son vrai intérêt à ce pass ? Parce que c’est une vraie passoire » ou encore « En quoi le pass sanitaire nous protège de la menace d’un variant ? » Certains se sentent à nouveau trahis et accusent le gouvernement : « Si la menace est permanente, ce jour n’arrivera jamais. Avez vous donc à ce point débranché vos cerveaux ?« , juge un autre internaute.

>>> Cliquez ici pour découvrir les réactions après le discours d’Olivier Véran

Source: Lire L’Article Complet