Olivier Véran répond aux attaques d’Anne Hidalgo la "professionnelle de la polémique"

Passe d’armes attendue dimanche 10 janvier 2021 entre Anne Hidalgo et Olivier Véran. La maire de Paris s’en est pris à la campagne de vaccination du gouvernement dans le JDD. Le ministre de la santé a répliqué sur Europe 1. Ambiance…

  • Olivier Véran

L’atmosphère est particulièrement tendue dimanche 10 janvier 2021, à Paris. Le ministre de la santé a du mal à digérer les déclarations d’Anne Hidalgo. Celle-ci s’est montrée très critique concernant la campagne de vaccination du gouvernement. Invité de l’émission d’Europe 1, Le Grand Rendez-vous, Olivier Véran pointe du doigt la maire de Paris et déplore particulièrement son attitude. “Quand on veut faire de la polémique, on peut en trouver, toujours ! Et certains sont devenus des professionnels pour cela. La maire de Paris nous a donné un exemple aussi ce matin dans le JDD” tonne l’ancien neurologue, excédé. Ce n’est pas la première fois qu’Olivier Véran s’en prend à l’élue de 61 ans. En mai 2020, ce dernier s’était déjà mis à dos la maire de Paris, en refusant d’assouplir les règles du premier déconfinement.

« Je suis obligée de taper du poing sur la table »

Anne Hidalgo dans un long entretien accordé au Journal du Dimanche s’en prend ouvertement à la stratégie vaccinale du gouvernement. Elle reproche plus précisément la gestion de la logistique. “Je ne remets pas en question l’ordre de vaccination établi, qui commence par les plus fragiles. Mais je ne comprends toujours pas le retour à l’allumage. Avec les masques et les tests, nous avions rencontré les mêmes problèmes. Le vaccin a fait naître un espoir pour tout le monde. Mais aujourd’hui, l’inquiétude domine. Le gouvernement n’intègre pas du tout la question logistique” dénonce celle qui pourrait se porter candidate à la présidentielle de 2022. Plus loin encore, elle accuse l’état de déresponsabiliser les Français : “En tant que maire de Paris, je suis obligée de taper du poing sur la table pour savoir ce qui se passe. Imaginez pour le citoyen qui n’a pas mes responsabilités ! Nous devons la transparence aux citoyens” ajoute celle-ci très remontée.

Si la campagne de vaccination est en retard selon Anne Hidalgo, sa campagne électorale semble définitivement lancée.

Source: Lire L’Article Complet