Olivier Véran : sa conférence de presse vue et corrigée par Isabelle Balkany

Isabelle Balkany a trouvé la conférence de presse donné par Olivier Véran ce jeudi 18 novembre d’un ennui mortel. Alors l’épouse de Patrick Balkany a décidé de revoir et corriger le discours du ministre de la Santé sur son compte Twitter.

Vous n’avez pas pu suivre la conférence de presse hebdomadaire d’Olivier Véran, ce jeudi 18 novembre en direct à 18 heures, dans laquelle le ministre de la Santé a fait le point sur la situation sanitaire en France et l’évolution de la seconde vague de Covid-19 ? Pas de panique, Isabelle Balkany est là pour vous rendre service. L’épouse de l’ancien maire de Levallois-Perret, qui a l’habitude de ne pas mâcher ses mots, a fait un résumé à sa façon de l’intervention du ministre sur son compte Twitter… et il est assez impitoyable.

“Écouté la conf de presse de Véran… Synthèse : les Français sont tous en déprime et si ça ne va pas, on peut appeler SOS Amitié… Géniaaaaaal !” a ironisé sur le réseau social Isabelle Balkany, en légende d’une photo où est inscrite la petite phrase “C’est très simple : si j’épluche un oignon, c’est lui qui pleure..” Il semblerait que la femme de Patrick Balkany n’ait pas vraiment été sensible au dernier discours d’Olivier Véran, dans lequel il a évoqué les risques du confinement sur la santé mentale des Français. Trop larmoyant à son goût ? Ce n’est en tout cas pas la première fois qu’elle s’en prend au ministre de la Santé, qu’elle a précédemment comparé à Donald.

Impitoyable twitteuse

Particulièrement active sur Twitter, Isabelle Balkany partage plusieurs fois par jour sur son compte ses coups de gueule, ses coups de blues ou tout simplement les blagues qui l’amusent. Car celle qui tweete plus vite que son ombre aime jouer la carte de l’humour grinçant pour divertir ses abonnés… et mieux faire passer son message ? Depuis le début de la pandémie de coronavirus, elle n’hésite ainsi pas à utiliser le second degré pour tacler le gouvernement ou se moquer de la situation sanitaire. Isabelle Balkany a notamment plaisanté sur le couvre-feu en collant un phallus sur la carte des régions concernées. Elle a aussi ironisé sur le second confinement en lançant notamment “Le jour où on pourra enfin sortir, on sera tous bons à être enfermés”. C’est bien connu, mieux vaut en rire…

Écouté la conf de presse de #Veran… Synthèse : les Français sont tous en déprime et si ça ne va pas on peut appeler @sosamitiefrance… Géniaaaaaal ! #Veran18heures pic.twitter.com/wQTYx2ZSz5

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet