"OSS 117" : Jean Dujardin prêt à tourner un quatrième volet ? Sa réponse

Attendu au cinéma dans OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, Jean Dujardin s’est confié le samedi 17 juillet 2021 dans les colonnes de Nice-Matin. Il a notamment évoqué sa collaboration avec Pierre Niney et une éventuelle suite au film.

  • Jean Dujardin

L’agent le plus loufoque du cinéma français est enfin de retour ! Mercredi 4 août 2021, le film OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, sera enfin projeté dans les salles de cinéma, après plusieurs reports, du fait de la crise sanitaire. Pour ce troisième opus, ce n’est plus Michel Hazanavicius qui a pour mission de réaliser le film porté par Jean Dujardin : c’est Nicolas Bedos qui prend la relève et qui promet une aventure hors du commun. Après l’Égypte et le Brésil, c’est l’Afrique subsaharienne qui abrite les nouvelles péripéties d’Hubert Bonisseur de La Bath qui se voit affublé d’un nouveau collègue peu expérimenté et un peu encombrant, interprété par le pétillant Pierre Niney. Un duo survitaminé qui, à en croire les déclarations du mari de Nathalie Péchalat, devrait séduire les spectateurs.

Les fans de OSS 117 ont attendu douze ans pour la suite de ses aventures

En effet, dans une interview accordée à Nice Matin le samedi 17 juillet 2021, l’acteur oscarisé pour son rôle dans The Artist a expliqué, au sujet de cette collaboration inattendue : “C’est un duo très Veberien. Notre connexion s’est faite dès la lecture. Il était spectateur de mes facéties et moi des siennes. On était toujours au bord du fou rire, et parfois même, on le laissait passer !”. Si les fans du personnage ont hâte de découvrir ce film à la sauce Bedos, une question reste tout de même en suspens. Ce troisième volet de la saga OSS 117, sorti douze ans après le deuxième, en annonce-t-il d’autres ? Jean Dujardin a confié à nos confrères que ce n’était pas à lui de prendre la décision, mais plutôt au scénariste. “Je peux continuer de m’amuser avec, mais ça dépend de Jean-François Halin”, a ainsi affirmé l’acteur révélé dans Un gars, une fille. “Mon plaisir et mon désir ne suffiront pas, car on a besoin d’avoir une histoire, un point de vue, et ce petit pas de côté, une façon de voir la vie”. En espérant ne pas attendre douze ans avant la sortie d’un éventuel quatrième volet.

Source: Lire L’Article Complet