"Pas de Goncourt !" : les moqueries de Bertrand Chameroy sur le roman de Marlène Schiappa

Dans C à Vous diffusé sur France 5 mercredi 3 novembre 2021, Bertrand Chameroy a évoqué le nouvel ouvrage de Marlène Schiappa, Sa façon d’être à moi (Éd. Stock). Et la ministre n’a pas échappé aux moqueries de l’humoriste !

  • Marlène Schiappa

Bertrand Chameroy est connu pour son humour (légèrement) satirique. Cette fois-ci, c’est Marlène Schiappa qui en a fait les frais ! Le prix Goncourt a été attribué à Mohamed Mbougar Sarr pour son livre La plus secrète mémoire des hommes (Éd. Philippe Rey/Jimsaan), mercredi 3 novembre 2021. Dans sa chronique présentée sur le plateau de C à Vous, sur France 5, le journaliste a rebondi sur cette information saillante de l’actualité. L’occasion de lancer une petite pique à la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

Marlène Schiappa est l’autrice d’un nouvel ouvrage, intitulé Sa façon d’être à moi, publié le 6 octobre 2021 aux éditions Stock. « Elle, n’a pas remporté le Goncourt, et pourtant j’y ai cru jusqu’au bout. Marlène Schiappa et son roman, Sa façon d’être à moi, qui avait pourtant tout pour rafler le prix. Je l’ai dévoré », a ironisé Bertrand Chameroy, avant de lire un extrait du deuxième roman de la femme politique. Dans ce passage, un personnage du livre confond le mouvement #MeToo avec « Mitou, le Pakistanais du troisième ». Un extrait qui a créé le malaise dans le talk-show animé par Anne-Élisabeth Lemoine. « Et bien, pas de Goncourt, c’est à n’y rien comprendre ! », a lâché Bertrand Chameroy.

Le coup de gueule de Marlène Schiappa

Dans une interview accordée à Madame Figaro le 5 octobre 2021, Marlène Schiappa faisait la promotion de son livre. Interrogée sur les éventuelles critiques auxquelles elle pourrait faire face, alors qu’elle publie son roman à l’aube de la campagne présidentielle de 2022, la mère de famille avait répondu : « J’observe qu’on ne pose jamais cette question, par exemple, au ministre de l’Économie et des Finances qui a publié plusieurs romans et essais depuis le début du quinquennat… Au contraire, on trouve cela formidable qu’il prenne le temps d’écrire des livres et d’avoir une bulle culturelle. Le ministre de l’Éducation a lui aussi écrit plusieurs livres pendant le quinquennat et il n’a pas été attaqué pour cela. De même, lorsqu’on voyait des vidéos de l’entraînement de boxe d’Édouard Philippe, personne ne lui a dit : ‘Mais c’est scandaleux, vous êtes premier ministre !' » Et de conclure : « Voilà, moi je ne fais pas de sport, j’écris des livres, je ne vois pas pourquoi ce qui serait permis à ces éminents ministres me serait interdit. »

Source: Lire L’Article Complet