“Pas déçu, mais…” : Nicolas Sarkozy se lâche sur Emmanuel Macron

Que pense vraiment Nicolas Sarkozy de la réélection d’Emmanuel Macron ? Dans les colonnes de Paris Match, de ce jeudi 28 juillet, une source proche du mari de Carla Bruni dévoile le fond de sa pensée sur l’actuel président de la République.

Délaissé de son portable et des préoccupations parisiennes, Nicolas Sarkozy se lâche. En vacances avec Carla Bruni et ses enfants, l’ancien président se laisse aller. À bord d’un yacht, il profite en famille des beaux jours de 2022 après une année marquée par deux procès très médiatisés et une élection présidentielle qu’il a suivie de près. Repoussé par sa famille politique à cause de son manque d’engagement envers la Républicaine Valérie Pécresse dans sa course à l’Élysée, l’ex chef d’État avait les yeux tournés vers le candidat à sa propre réélection, Emmanuel Macron. S’il ne lui a jamais officiellement apporté son soutien, il s’est plusieurs fois tenu derrière lui tout au long de sa campagne. De là à dire qu’il est satisfait du résultat…

À Paris Match (dans l’édition du 28 juillet au 3 août), une source proche confie les pensées de Nicolas Sarkozy sur ce début d’année politique et la réélection d’Emmanuel Macron. « Même si le combat politique est derrière lui, il reste passionné par le destin de la France« , explique ce soutien de l’ancien chef d’État. S’il a vanté les qualités de l’actuel locataire de l’Élysée, il estime – en privé – qu’il « ferait bien de l’écouter davantage ». « Actuellement indécis, il n’est pas déçu par Macron, mais peu convaincu« , explique ce proche soulignant que toujours selon l’ancien maire de Neuilly « Emmanuel Macron est dépassé par les événements – résultats des législatives à l’appui ».

>> PHOTOS – Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy, François Hollande… les présidents en toute décontraction à Brégançon

Nicolas Sarkozy « ne décolère pas » contre Emmanuel Macron

Quant à son futur en politique, Nicolas Sarkozy « a conscience que sa prochaine prise de parole sera importante ». Pendant la campagne présidentielle de 2022, Nicolas Sarkozy n’a pas été avare en éloges avec le chef de la macronie. Mais une fois l’élection passée, la tempête est arrivée. À l’Assemblée nationale, il obtient une majorité relative. Le mari de Carla Bruni en est certain, ce scénario aurait pu être évité si ses conseils et ses recommandations avaient – vraiment – été écoutés. « Il (Nicolas Sarkozy, ndlr) n’a rien compris à la nomination de Borne et il est donc comme toute personne qui a le sentiment d’avoir eu raison et de ne pas avoir été écoutée », raconte un proche Marianne, le 30 juin 2022.

D’après cette source, l’ancien chef de l’UMP lui avait murmuré l’idée de nommer un ministre de droite comme Christine Lagarde. Et depuis, « il ne décolère pas ». Malgré ce désaccord, celui qui estime ne plus avoir d « d’obligation » envers sa famille politique admet : « (Emmanuel Macron) a été réélu, moi je n’y suis pas arrivé, même si c’était de peu. Il convient de mettre cela à son crédit ». Ainsi, il a assuré au Figaro Magazine en juin 222 : « J’ai une obligation vis-à-vis du pays. Si le président élu me demande de l’aider, je le fais. Je l’aurais même fait avec Hollande s’il n’avait pas voulu me détruire ».

Crédits photos : Patrick Aventurier / Pool / Bestimage

A propos de


  1. Nicolas Sarkozy


  2. Emmanuel Macron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet