Patrick Sébastien livre un constat sans appel : « Les politiques sont dans un autre monde »

Interviewé par le Midi Libre, ce mardi 23 novembre, Patrick Sébastien a parlé politique et a notamment taclé ces personnalités qui sont en décalage avec le quotidien des Français.

Actuellement en tournée dans toute la France pour son spectacle Le Plus Grand Cabaret du monde, Patrick Sébastien a accordé une interview au Midi Libre, ce mardi 23 novembre. Dans les colonnes de nos confrères, l’ancien animateur télé a évoqué son show, qui est « une continuité » de sa célèbre émission qui était diffusée sur France 2, les différents artistes qui viendront en mettre plein les yeux des téléspectateurs, mais pas seulement.

Le mari de Nathalie Boutot a également parlé de son nouvel album, intitulé Le Président de la fête et de son envie de faire « un pied de nez«  à la campagne électorale. Sans passer par quatre chemins, Patrick Sébastien a assuré que « la politique ne [l]’intéresse pas ». Pas de quoi l’empêcher, pour autant, d’avoir son avis sur la question. « Tout un tas de candidats ont des solutions hypothétiques pour résoudre les problèmes des gens », a-t-il déploré, en expliquant que son « boulot, c’est de leur faire oublier ces problèmes ». Quoi qu’il en soit, pour l’humoriste, « le grand gagnant des élections » de 2022 risque d’être « l’abstention ». Proche de nombreuses personnalités publiques, Patrick Sébastien connaissait notamment bien Jacques Chirac. Visiblement persuadé que peu de membres du gouvernement sont à son niveau, il a affirmé que « les politiques, aujourd’hui, sont dans un autre monde », bien loin des réalités.

« J’ai des amis proches dans tous les camps »

« Ils passent à la télé tous les jours en se demandant s’ils ont été bons. Pendant ce temps, le pays descend », a déclaré l’ex-présentateur télé, qui reconnaît avoir aimé le mari de Bernadette Chirac, pour « l’homme » qu’il était, « son côté populaire, sa stature de chef d’État ». « J’aimais bien Mitterrand aussi. J’ai des amis proches dans tous les camps, aussi bien à droite qu’à gauche », a-t-il détaillé, en faisant référence au « maire de Béziers, Robert Ménard, Xavier Bertrand, ou encore le communiste Fabien Roussel qu'[il] trouve très bien, comme Yannick Jadot ». Afin de faire taire les mauvaises langues qui le pensent investi à ce niveau-là, Patrick Sébastien a ouvertement rappelé que « la politique n’est pas du tout [s]on quotidien ».

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet