PHOTO – Isabelle Balkany taquine, ironise sur le viagra !

Ce dimanche 18 juillet, Isabelle Balkany s’est de nouveau emparée de son compte Twitter. L’ancienne première adjointe à la mairie de Levallois-Perret a cette fois joué de son humour avec le viagra.

Elle était d’humeur taquine. Isabelle Balkany a fait rire une partie des internautes ce dimanche 18 juillet en publiant un nouveau tweet. L’épouse de Patrick Balkany a ainsi partagé la photo d’une boîte de viagra, ces pilules qui luttent contre les troubles érectiles, produites par le laboratoire Pfizer, à qui l’on doit aussi l’un des vaccins contre le Covid-19. Le cliché était accompagné du message suivant : « Pensée dominicale fugace… Les hommes ont été moins chochottes avec la pilule de Pfizer qu’avec son vaccin ! » Une référence aux effets secondaires des injections ou aux personnes ne souhaitant pas se faire vacciner ?

Isabelle Balkany a pour habitude d’utiliser Twitter pour partager son avis ou encore pousser quelques coups de gueule. Quelques jours plus tôt, elle postait une photo d’elle, toute vêtue de jaune, pour « faire des efforts de séduction » au soleil, qui s’est fait rare une bonne partie du mois de juillet. Dans les commentaires, les internautes ont évoqué la présence de son bracelet électronique, qu’elle porte autour de la cheville, après avoir été condamnée avec son époux à trois ans de prison pour fraude fiscale. En réponse, l’ancienne femme politique a simplement notifié que « les haters sont sortis ».

Pensée dominicale fugace…
Les hommes ont été moins chochottes avec la pilule de @Pfizer_France qu'avec son vaccin ! pic.twitter.com/OscwqDZCKr

Twitter et ses coups de gueule

Sur Twitter toujours, Isabelle Balkany a critiqué le 9 juillet les contrôles dont elle fait l’objet, expliquant qu’ils seraient bien plus contraignants que ceux censés surveiller les hommes soupçonnés de violences conjugales. L’épouse de Patrick Balkany avait été contactée par la juge d’application des peines d’Évreux car elle n’avait pas respecté à trois reprises les horaires de son assignation à résidence. Dans son tweet, elle s’est indignée : « Ce matin, j’ai eu une pensée pour ces femmes assassinées par des “compagnons” dont la surveillance électronique était moins performante, assidue et restrictive ! »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet