Photos – Anniversaire de Sophie Marceau : Quel acteur lui a donné son meilleur baiser de cinéma ?

Ce 17 novembre, c’est l’anniversaire de Sophie Marceau. Public vous propose de redécouvrir ses plus beaux baisers de cinéma !

Elle fête ses 54 ans en plein confinement, et fait actuellement les gros titres pour une vilaine polémique autour du documentaire “Hold up”, qui traite du Covid-19. Accusée par une partie du grand public de verser dans le conspirationnisme, en pleine pandémie, Sophie Marceau n’en reste pas moins la petite fiancée des Français.

Son plus beau baiser, c’était avec “Mel” !

La star de cinéma, qui a commencé sa carrière à l’adolescence, dans “La Boum” a grandi devant les caméras. Et si en France, on l’a adoré dans “L’Etudiante”, “Pour Sacha”, “Fanfan”, mais aussi “Anthony Zimmer”, Sophie Marceau a su également se faire une fan base à l’international. Et pour cause, deux rôles en anglais ont marqué sa filmographie.

Le premier, c’était en 1995, dans “Braveheart” de et avec Mel Gibson, où elle jouait Isabelle de France. Le second, dans un film de la saga James Bond, “Le monde ne suffit pas”, avec Pierce Brosnan, où elle était Elektra King, une femme victime du syndrome de Stockholm qui tombait dans les bras de l’agent secret 007.

A propos de ces rencontres sur grand écran, la Française a même confié quel avait été son baiser de cinéma préféré. En effet, lorsqu’elle avait fait le bilan avec Yann Barthès, en 2018, sur le plateau de l’émission Quotidien, Sophie Marceau avait en particulier parlé de deux partenaires. En France, elle avait vanté les mérites de François Cluzet sa rencontre ratée dans “Une rencontre” (réalisé par Lisa Azuelos, en 2014). A l’étranger, elle avait admis que “Mel” alias Mel Gibson, était son “plus joli baiser”.

Qui l’a embrassée au cinéma ?

Outre ces chanceux, d’autres personnalités ont eu la chance de rouler un patin à la ravissante Sophie. Dans “Tu veux ou tu veux pas ?” de Tonie Marshall, Sophie Marceau avait embrassé Patrick Bruel, elle était amoureuse de Pierre Cosso dans “La Boum”, mais aussi de Richard Berry dans “Pour Sacha”, de Vincent Perez dans “FanFan”, d’Yvan Attal dans “Anthony Zimmer”, et bien sur de Dany Boom dans “De l’autre côté du lit” et de Gad Elmaleh dans “Un bonheur n’arrive jamais seul”.

Source: Lire L’Article Complet