PHOTOS – Kendji Girac, Chimène Badi… Ces chanteurs ont refusé de participer à l’Eurovision

Ce samedi 14 mai, Alvan & Chez représente la France lors du célèbre concours de l’Eurovision. Contrairement au groupe breton, certains chanteurs ont préféré céder leur place La preuve en images.

C’est le concours musical de l’année. En direct de Turin ce samedi 14 mai, Alvan & Ahez va défendre les couleurs tricolores lors de l’Eurovision. Avec leur titre Fulenn, le groupe breton tentera de faire aussi bien que Barbara Pravi, arrivée deuxième lors de l’édition précédente. S’ils seront sous les feux des projecteurs sur la scène du PalaOlimpico, certains chanteurs ont refusé de participer au célèbre concours européen de la chanson. Ceci est notamment le cas pour Slimane. Peu de temps après sa victoire à The Voice, l’ancien protégé de Florent Pagny a été contacté par la délégation française. Cependant, ayant un emploi du temps bien chargé, l’acolyte de Vitaa a refusé la proposition. Un problème de timing qui a également contraint Kendji Girac a décliné l’offre.

De son côté, Claudio Capéo a refusé d’affronter les autres pays européens pour une tout autre raison. L’interprète du titre Un homme debout avait peur des retombées sur sa carrière en cas de défaite. « Je me disais que si je me plantais, j’allais m’en prendre plein la gueule », a-t-il confié à nos confrères de 20 Minutes. Et le stress de la compétition est bien souvent à l’origine de ce refus. Julie Zenatti et Hélène Ségara ne sauraient dire le contraire. Enfin, d’autres chanteurs se sont montrés beaucoup plus piquants et catégoriques envers l’Eurovision. Au micro de RTL, Mika n’y est pas allé par quatre chemins pour dire le fond de sa pensée au sujet du concours. « La plupart des chansons qui sont à l’Eurovision font honte. C’est de la merde ! », a-t-il balancé.

PHOTOS – Slimane, Kendji Girac…, ils ont refusé de participer à l’Eurovision

Marie Myriam, Natacha St Pier.. : leurs souvenirs de l’Eurovision

Si certains artistes ont balayé d’un revers de la main l’idée de représenter la France à l’Eurovision, d’autres n’ont pas hésité à tenter leurs chances. En 1977, Marie Myriam remportait le célèbre concours avec son titre L’oiseau et l’enfant écrit par Jean-Paul Cara. Une performance qui reste à tout jamais gravée dans la mémoire de la chanteuse. « J’avais très peur des premières mesures a cappella, c’était le début de ma chanson. L’orchestre jouait une introduction puis tout s’arrêtait. C’était mon triple salto arrière, par rapport au patinage artistique », a-t-elle confié en riant à Gala.fr.

Bien qu’elle ne soit arrivée qu’à la quatrième place du classement, Natasha St Pier se montre toujours nostalgique à l’évocation de sa participation à l’Eurovision. « J’ai eu du mal à vivre la défaite. « J’avais 18 ans, j’étais encore jeune et je n’avais encore jamais été confrontée à un échec. Je pensais que ma carrière était fichue« , a-t-elle avoué dans une interview à Gala.fr. Et d’ajouter : « Et finalement, je me suis aperçue que cette expérience a été un magnifique tremplin pour ma carrière. » Et le duo Madame Monsieur ne peuvent que le confirmer. En 2018, le groupe a suscité une vive émotion lors de leur passage à l’Eurovision avec leur chanson Mercy. « C’était une aventure extraordinaire. On l’a vraiment vécue à fond. Ça fait déjà quatre ans, le temps passe tellement vite. Cette expérience nous a permis de rencontrer le grand public. L’Eurovision a véritablement changé notre vie et notre carrière« , ont-ils confié. Arrivés 13ème au classement, Jean-Karl Lucas et Émilie Satt ont remporté la plus belle des victoires en rencontrant la petite Mercy. Des histoires qui font la richesse de l’Eurovision.

Crédits photos : Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage – MPP / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet