PHOTOS Shy’m partage des clichés de son papa et de son compagnon à l’occasion de la fête des pères

Dimanche 20 juin, pour la fête des pères, Shy’m a rendu hommage à son père, mais aussi au père de son fils, né en janvier dernier. “Mes trois home(mes)”, a-t-elle commenté sous deux adorables clichés publiés sur Instagram.

Shy’m

La vie de Shy’m a radicalement changé. “Enterrés mes peines et mes chagrins égoïstes. Adieu futile, nombril, ombre mélancolique”, écrivait-elle sur les réseaux sociaux après la naissance de son fils, son premier enfant, dont elle dévoilait une photo des petites mains. Et d’ajouter : “Le 22.01.21… et depuis, les plus belles cernes de ma vie. Neuve, vivante, à toi, merci.” Depuis, Shy’m ne cesse de partager des clichés de sa nouvelle vie de maman… et de chanteuse (n’hésitant pas à amener son bébé en studio). Nouvelle vie qui fait son bonheur. Alors pour la fête des pères, dimanche 20 juin, elle a tenu à rendre hommage à son papa et au papa de son fils. Sur Instagram, Shy’m a partagé une photo souvenir où elle apparait adolescente dans les bras de son père et ainsi qu’un cliché en noir et blanc de son fils dans les mains de son papa (dont on ne connait toujours pas l’identité).

Shy’m “comblée d’amour” par les trois hommes de son vie : son père, son chéri et son fils

Mes trois home(mes), a-t-elle commenté, faisant un adorable jeu de mot avec “home” (“maison” en anglais) et “homme”. Une jolie déclaration qui n’a pas manqué d’attendrir les abonnés de la jeune femme qui fêtait sa toute première fête des mères il y a quelques semaines seulement. (“Merci d’être entré dans ma vie. Ma première fête des mamans ahaha, c’est ouf”, commentait-elle le 30 mai dernier). “Je fonds, les rôles changent avec le temps, à toi le bonheur Tamara”, “Une magnifique famille”, “Plein de bonheur”, “Tellement mignons”, “Comblée d’amour“, “Superbe famille”, a-t-on pu lire en commentaire. Et ce n’est que la première fête des pères.

https://www.instagram.com/p/CQWbtQRDJKF/

A post shared by SHY’M (@instashym)

Source: Lire L’Article Complet