Pierre Palmade, ex-toxicomane : « Cette maladie adore que vous rechutiez »

Invité sur les ondes d’Europe 1 ce mardi 2 février, Pierre Palmade se confie avec franchise sur son addiction à la drogue. Un âpre combat dans lequel le comédien s’est lancé avec le sourire.

A propos de

  1. Pierre Palmade

Si ses vieux démons le guettent, Pierre Palmade redouble d’efforts pour les contrer. La bataille n’est cependant pas une mince affaire puisque, face à la toxicomanie, le combat est quotidien. “Je serai obligé d’être vigilant toute ma vie”, reconnaît le comédien sur l’antenne d’Europe 1 ce mardi 2 février, dans le cadre de la promotion de son Grand Restaurant, diffusé sur M6 ce mercredi 3 février. “Cette maladie vous guette et elle adore que vous rechutiez. L’avantage, c’est que je ne peux pas faire mon métier autrement qu’en forme.”

Et d’ajouter : “je suis obligé de faire très attention à moi.” Le travail n’est pas son unique échappatoire. Pierre Palmade n’est pas seul puisque ses proches veillent au grain sur ses progrès. “Je suis dans une phase de rétablissement solide, parce que je suis très bien entouré”, déclare-t-il. Il ne connaît que trop bien le risque de la rechute dans l’enfer de la drogue. Le 11 avril 2019, l’ex-époux de Véronique Sanson a fini sa soirée au commissariat. Accusé à tort de viol, il a finalement été poursuivi pour acquisition et usage de stupéfiants. Un échec pour celui qui, avant cet incident, a enchaîné les “mois d’abstinence.”

Une sombre affaire devenue déclic

Quelques semaines plus tard, il s’est confié à cœur ouvert au sujet de cette rude soirée dans les colonnes du journal Le Monde. “Vulnérable” au moment des faits, Pierre Palmade a cherché du réconfort auprès de ces démons qui l’ont accompagné pendant de nombreuses années. “J’ai bu à nouveau et j’ai repris de la cocaïne”, a-t-il avoué avec franchise. Il a ensuite évoqué son accusateur, un jeune homme de 19 ans dont il se rappelle comme “une mauvaise rencontre.” “À cause de notre état, on s’est embrouillé et je lui ai demandé de partir. Il n’a pas voulu et m’a dit : ‘puisque c’est comme ça, je vais détruire ta carrière et raconter que tu m’as drogué et violé.

L’affaire a fait les gros titres, secoué sa grande amie Michèle Laroque, et a eu l’effet d’un électrochoc pour le principal concerné. Chez les “Narcotiques anonymes”, seules trois issues sont possibles : “la prison, l’hôpital ou la morgue.” Un sombre incident qui l’a encouragé à reprendre les armes pour se débarrasser de ses anciens mécanismes. “Je souhaite, je veux, je prie pour qu’ils soient derrière moi.”

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet