Renaud : ce qui préoccupe vraiment sa fille pendant le confinement…

En colère contre ceux qui luienvoient des "messages alarmistes" sur son papa, Renaud, Lola Séchan s’est confié sur ce qui la préoccupe vraiment, ce 8 avril.

Le 29 mars dernier, elle avait poussé un coup de gueule contre les fans un peu trop envahissants et zélés de son papa, Renaud, avant de retourner tremper ses “Toblerone dans du vin” en paix pendant le confinement. Plus d’une semaine plus tard, Lola Séchan a fait part de ses inquiétudes de maman à ses fans, sur Instagram…

Sa fille “enchaîne les nuits blanches”

Elle qui a eu une fille avec le chanteur Renan Luce, prénommée Héloïse, qui aura 9 ans cet été, explique que sa petite “enchaîne les nuits blanches”. Elle ajoute : “pas une heure de sommeil plusieurs jours d’affilée, parfois une nuit magique, parfois des endormissements très tardifs”. Et confie aussi que “le problème était là avant mais il s’est accentué et nous laisse démunis”.

Préoccupée pour elle mais d’abord pour sa progéniture, Lolita Séchan se demande maintenant : “Comment être Wonder Maman et lui faire traverser ces nuits alors qu’on est nous-mêmes si fragiles ? Comment vivre dans ce bocal avec les peurs de nos enfants et les nôtres ?”

Et si quelques fans ont tenté d’y répondre, ces questions devront rester en suspens pour le moment, déplore l’auteur. Elle est aujourd’hui bien obligée d’accepter “cet équilibre instable”, comme beaucoup d’autres pendant cette crise sanitaire anxiogène…

Héloïse, une enfant extra lucide

De nouvelles confidences troublantes après un précédent post, partagé en date du 28 mars dernier. La star y confiait que sa fille lui avait rapporté que les enfants de sa génération savaient qu’ils connaîtraient “au moins 5 ou 6 grandes catastrophes” dans leur vie. La maman d’Héloïse, probablement médusée par cette déclaration si lucide, en avait alors déduit : “Pour les enfants des années 2000, le pire est intégré comme indissociable de leur évolution sur cette planète bleue”.

Et de conclure : “Ils s’adaptent d’ailleurs bien mieux que nous. J’espère que ça les rendra plus résistants et plus conscients”. Cela n’empêche pas les insomnies malheureusement…

Au milieu de toutes ces incertitudes il y a nos enfants. Mon Héloïse enchaîne les nuits blanches, pas une heure de sommeil plusieurs jours d’affilée, parfois une nuit magique, parfois des endormissements très tardifs. Le problème était là avant mais il s’est accentué et nous laisse démunis. Comment être Wonder Maman et lui faire traverser ces nuits alors qu’on est nous-mêmes si fragiles ? Comment vivre dans ce bocal avec les peurs de nos enfants et les nôtres ? Ce sont des questions en l’air, j’imagine qu’à part le temps et l’acceptation de cet équilibre instable, il n’y a rien de magique.

Source: Lire L’Article Complet