Roi de Thaïlande : les photos nues de sa sulfureuse maîtresse pas près d’être dévoilées

Des photos nues de la maîtresse du roi Rama X, Sineenat ‘Koi’ Wongvajirapakdi, circuleraient, mais un journaliste refuse de les dévoiler publiquement.

La famille royale thaïlandaise pourrait finalement échapper à un nouveau scandale. C’est en tout cas ce qu’en a décidé le journaliste Andrew MacGregor Marshall. Ce dernier, en novembre 2020, indiquait que des photos nues de la maîtresse du roi Rama X, Sineenat ‘Koi’ Wongvajirapakdi, circulaient actuellement. Il était lui même au courant de cette affaire puisqu’il figurait parmi les destinataires de ces clichés au contenu sexuellement explicite, par le biais de multiples envois anonymes.

Mais, ce vendredi 23 juillet, il a réaffirmé sa volonté de ne pas dévoiler publiquement ces clichés. Andrew Mac Gregor a expliqué et défendu son choix sur son compte Twitter. “Je ne partagerai jamais les images de Koi parce que ce serait une atteinte à la vie privée sans justification en termes d’intérêt public, et je ne vais pas violer l’éthique journalistique et la décence pour endommager la famille royale thaïlandaise”, a-t-il écrit.

For the past couple of months, I've been receiving literally hundreds of abusive emails every day from somebody who wants me to send them the explicit photographs of royal consort Sineenat "Koi" Wongvajirabhakdi that were sent to me anonymously last August. 1/6 pic.twitter.com/BAhpMcuRQK

Le journaliste harcelé pour dévoiler les photos

Par la même occasion, Andrew Mac Gregor a dénoncé un harcèlement numérique persistant dont il est victime ces dernières semaines. Chaque jour, il reçoit des centaines de mails abusifs d’une personne voulant avoir accès aux photos explicites de Sineenat ‘Koi’ Wongvajirapakdi. “Cette personne m’a d’abord envoyé un e-mail pour me demander les photos et quand j’ai refusé, elle a commencé une campagne de spam avec des abus quotidiens. Je les ai bloqués pour que tous les messages soient placés dans mon dossier indésirable, mais il semble passer des heures chaque jour à envoyer ces messages”, a regretté le journaliste. Ce triste épisode montre tout de même un vif intérêt de la population thaïlandaise pour ce scandale pouvant éclater autour de la famille royale.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet