Sandrine Kiberlain gros malaise : elle se fait assassiner de critiques suite à une publication

Ce 6 avril, Sandrine Kiberlain a décidé de se mettre à la blague, afin de divertir ses abonnés. Malheureusement, son humour noir n’a pas été compris par tout le monde…

Confinement oblige, les célébrités doivent se surpasser pour trouver de nouvelles idées. Certains restent fidèles à eux-mêmes en instaurant une vidéo quotidienne remplie d’humour, d’autres font part à leurs abonnés de photos sexy, et certains animateurs tentent même la télévision sur internet, en présentant des live. Sandrine Kiberlain, elle, a choisi l’humour noir. Et ce n’est pas pour plaire à tout le monde.

Dans cette période bien loin d’être drôle, l’humour est devenu une arme nécessaire pour faire face à l’ennui et la morosité. Cependant, toutes les tentatives d’humour ne sont pas permises… En ce début de quatrième semaine de confinement, Sandrine Kiberlain a publié une photo sur son compte Instagram. Ne faisait pas du tout l’unanimité. On peut y voir en second plan un boucher devant sa boutique, arborant son plus grand sourire, et devant, lui au premier plan, deux canards insouciants sur le trottoir. Si la photo est particulièrement marrante au premier abord, montrant un boucher sympathique et surtout rendant hommage à cette profession qui continue de travailler durant la pandémie. Le commentaire de la comédienne est, lui, un peu moins « simple ».

En effet, sous cette photo de premier abord « accueillant », Sandrine Kiberlain y a ajouté une légende qui a fait grincer des dents un grand nombre d’internautes : « Mon boucher. Et ma viande. Jour 20. ». Un humour noir, totalement incompris par les abonnés de l’actrice, « N’oubliez pas que leur vie vaut la nôtre et qu’ils n’ont jamais eu envie de mourir pour finir dans nos assiettes », « dommage de manger encore des animaux », ou bien encore « Touchez pas aux canards ! ». Des commentaires dont Sandrine Kiberlain devait certainement s’attendre en postant ce cliché.

View this post on Instagram

mon boucher et ma viande jour 20

A post shared by Sandrine Kiberlain (@sandrinekiberlain) on

mon boucher et ma viande jour 20

Malgré les remarques négatives, certains internautes n’ont, eux, pas hésité une seconde à soutenir la comédienne, « merci à tous les bouchers de France », « Drôle ! Bon par contre dans 3 minutes un flot de commentaires assassins risque de s’abattre sur cette publication. Vive le second degré !! » Pas manqué.

A voir aussi : la 40 ème Cérémonie des Césars 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet