Sarah Ferguson moins attirante qu’une chèvre : ces attaques cruelles qui l’ont détruite

Lorsqu’elle était encore membre de la famille royale, Sarah Ferguson n’a pas été épargnée par la presse à scandale. Une expérience traumatisante pour l’ancienne compagne du prince Andrew, qui a ensuite rencontré de graves problèmes personnels.

La presse à scandale peut être cruelle. Dans son tout nouveau livre publié ce mardi 3 août, Her Heart For A Compass, qu’elle a écrit avec l’auteure Margaret Kaye, Sarah Ferguson s’est inspirée de son ancêtre Lady Margaret Montagu Douglas Scott pour créer son héroïne. Dans ce pavé de 500 pages, l’ancienne compagne du prince Andrew a établi des parallèles avec sa propre vie, qu’elle a évoqués dans l’émission Front Row de Radio 4. Après avoir fui un mariage arrangé, son personnage se retrouve banni de la bonne société et devient la cible de la presse. Une expérience familière pour l’auteure : « Lorsqu’il y a des lignes qui disent : “82% préfèrent coucher avec une chèvre plutôt qu’avec Fergie”, c’est très démoralisant », a expliqué Sarah Ferguson, 61 ans, d’après le Daily Mail.

En effet, Sarah Ferguson a été mariée au prince Andrew de 1986 et 1996. Une décennie parfois difficile et rythmée par la violence de la presse à scandale, qui lui attribuait des surnoms cruels. « Et aussi, que dire de “la duchesse de porc” ? C’en était une bonne. Il m’a fallu 10 ans de vrais problèmes mentaux pour surmonter le fait qu’il me trouvait grosse », a-t-elle confié. La mère des princesses Béatrice et Eugénie a évoqué l’homme responsable de ce surnom : « Il a été la cause de ma chute dans un gros problème avec la nourriture. Et pourtant, il ne le pensait pas, c’était juste pour vendre des journaux. »

Une épreuve partagée avec Diana

Le mariage de Sarah Ferguson et du prince Andrew a fait couler beaucoup d’encre, cette dernière ayant été ainsi prise à partie pour avoir eu le malheur de prendre du poids à la suite de ses deux grossesses. Cette surexposition médiatique n’était pas non plus inconnue de Diana, qui rencontrait aussi beaucoup de difficultés pour gérer la situation et a aussi été victime de troubles du comportement alimentaire. « Diana et moi, nous avions toutes les deux nos soucis de santé mentale, et nous en parlions régulièrement. Elle me disait : “Fergie, souviens-toi d’une chose : Quand on est sur un piédestal, il est si facile d’en tomber. Et toi, tu es au fond. Tu ne peux que t’élever” ». Une remarque précieuse de la princesse des cœurs alors que les parents de Béatrice et Eugénie traversaient une crise. En 1996, Sarah Ferguson divorçait du prince Andrew et s’éloignait ainsi des feux des projecteurs.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Zuma Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet