Sarah Knafo, « la plus talentueuse » : comment la conseillère d’Eric Zemmour a été remarquée

Avant de devenir l’indispensable conseillère d’Eric Zemmour dans cette précampagne 2022, Sarah Knafo s’est d’abord fait remarquer à l’ENA. Où la jeune femme était considérée comme l’une des plus talentueuses de sa génération.

Son nom était déjà sur toutes les lèvres. Passée de l’ombre à la lumière depuis l’irruption en politique d’Eric Zemmour, dont elle dirige la précampagne de A à Z, Sarah Knafo (28 ans) n’était pourtant pas une inconnue pour tout le monde. Car au sein de Sciences Po et de l’ENA, celle qui a milité au côté d’Henri Guaino attirait déjà tous les regards. Ce que révèle Gaspard Gantzer, énarque et ex-conseiller de François Hollande, dans le documentaire Zemmour une obsession française diffusé lundi sur BFM TV.

« J’avais entendu parler d’elle parce qu’à Sciences Po, à Paris, puis à l’ENA, elle faisait partie des élèves qui réussissaient particulièrement bien, explique-t-il. Beaucoup de mes anciens étudiants me parlaient d’elle comme la personne la plus talentueuse de sa génération. » Des louanges qui ont poussé l’ex-candidat à la mairie de Paris à vouloir en savoir plus. Au point de faire sa rencontre. « Cela a fini par aiguiser ma curiosité et par des amis communs, on a fini par se rencontrer. On a pris quelques cafés ensemble« , confie-t-il à propos de Sarah Knafo, sortie dans la botte de la promotion Molière – c’est-à-dire parmi les premiers élèves – en 2019 avant de devenir magistrate à la Cour des comptes. Provoquant ainsi l’admiration de son mentor Eric Zemmour, durement marqué par son double échec à l’ENA.

Gaspard Gantzer « surpris » de voir Sarah Knafo avec Eric Zemmour

À l’époque, Sarah Knafo s’active déjà pour préparer une potentielle campagne d’Eric Zemmour. Ce qu’elle cache dans un premier temps. Sauf que la presse révèle rapidement les liens entre la brillante énarque et le polémiste, un vieil ami de son père rencontré à l’adolescence. « J’en avais été surpris », se souvient Gaspard Gantzer, qui l’avertit alors des dangers de cet engagement pour sa carrière. « Ça posait aussi des questions vis-à-vis de son employeur (…) on est aussi tenu à une forme de devoir de réserve. Donc je m’étais dit ‘tiens, c’est une partie du personnage qui m’avait échappé’. Et à partir de là, elle ne s’en cachait plus. » Sarah Knafo a finalement renoncé (temporairement) à son poste à la Cour des comptes pour suivre son champion pour 2022. Un pari risqué, mais encore loin d’être perdu.

Crédits photos : Laetitia Notarianni/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet